"Mon rôle est de protéger les Français", estime François Hollande. Retrouvez les moments forts de son intervention face aux Français

Alors qu'il est au plus bas dans les sondages, le président de la République participe à une émission sur TF1, jeudi 6 novembre. A mi-mandat, il va tenter de reconquérir le cœur des Français et devrait annoncer de nouveaux chantiers.

TF1/RTL
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

François Hollande est le président le plus impopulaire de la Ve République. Pendant 90 minutes, il va tenter de reconquérir l'opinion, à l'occasion d'une émission diffusée sur TF1 et RTL, jeudi 6 novembre. "Mon rôle est de protéger les Français et qu'en 2017, la situation soit rétablie", a déclaré le président de la République.

"J'ai pu commettre des erreurs", a-t-il reconnu en début d'émission, évoquant notamment le chômage. "J'avais parlé de l'inversion de la courbe du chômage. Ce n'est pas venu, je m'en suis fait reproche parce que c'était une espérance pour beaucoup", a ajouté le président.

Interrogé par une senior au chômage, le président de la République a fait une première annonce : le retour de l'allocation de fin de droit pour les chômeurs de plus de 60 ans afin de "les conduire à la retraite", et un nouveau contrat aidé pour les chômeurs seniors. L'allocation de fin de droit avait été supprimée. Francetvinfo vous propose de suivre son intervention, à l'aide de ce direct dédié. Au programme: des citations, des réactions et de l'analyse.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#HOLLANDE

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #HOLLANDE

23h38 :  Un président determiné qui a expliqué le sens des réformes engagées depuis 2012 pour réussir le redressement de la France #DirectPR

23h38 :  Face à cette tentative de sauvetage en direct on est sidéré, choqué, triste pour la fonction présidentielle.

23h38 : François Hollande peut compter sur le soutien de son ancien Premier ministre. Sur Twitter, Jean-Marc Ayrault a salué un président "déterminé". A l'inverse, le secrétaire général de l'UMP, Luc Chatel, se dit "sidéré" par "cette tentative de sauvetage en direct".

23h30 : "Ma cravate n'est pas droite ? Mais où on en est là quand on est sur ce jugement de la politique ?"

Invité ce soir sur TF1 à l'occasion de sa mi-mandat, François Hollande a répondu aux critiques sur son style et sur sa vie privée.


(TF1)

23h24 :  Bonsoir @anonyme. Il est encore trop tôt pour vous donner un chiffre car les audiences, calculées par l'entreprise Médiamétrie, ne sont pas connues en direct. Celles des programmes d'aujourd'hui ne seront dévoilées que demain matin, aux alentours de 9 heures.

23h24 :  Avez-vous des chiffres d'audience pour l'interview du président sur TF1 ? Ce serait éclairant. Merci

23h04 :  C'était son premier "prime time" depuis mars 2013. Pendant près de deux heures, François Hollande s'est efforcé d'être "moins techno" et proche des problèmes quotidiens des Français. Style, annonces, vie privée... Notre journaliste Louis San vous dit ce qu'il faut retenir de cette émission.


(MARTIN BUREAU / AFP)

22h52 :  Ce fut si ennuyeux. Pire qu'un dialogue de sourds, le monologue d'un sourd. Sourd aux problèmes des Français, à l'état de la France#directPR

22h52 :  Un président déterminé, clair dans ses choix pour la France, assumant le chemin parcouru et celui qu'il reste à faire. #DirectPR

22h52 :  Sans surprise, l'intervention du chef de l'Etat est saluée par le Hollandais Stéphane Le Foll. Le porte-parole du gouvernement a vu "un président déterminé". Au contraire, l'UMP Guillaume Peltier a observé un homme "ennuyeux", "sourd aux problèmes des Français".

22h34 :  Une heure trente face aux français, après deux ans et demi à la tête de l'Etat. Notre journaliste Nicolas Enault vous a préparé ce recueil, en images, des phrases fortes prononcées par François Hollande.

22h25 : Voici la fin de ce direct consacré à l'intervention de François Hollande. Merci de l'avoir suivi. 

22h17 : le Président : "Oui la France va dépose sa candidature à l'Exposition universelle de 2025" ... http://t.co/1GMvc4UmnX C'est parti !

22h16 : Le député-maire UDI de Neuilly Jean-Christophe Fromantin est très satisfait de la dernière annonce de François Hollande. Il tweete déjà l'adresse du site réservée pour la candidature française. 

22h14 : Le sujet était pourtant attendu. François Hollande n'a pas évoqué la livraison des deux porte-hélicoptères Mistral à la Russie, toujours au cœur d’une partie de poker menteur entre Paris et Moscou. Aujourd'hui, Manuel Valls a déclaré que les conditions ne sont pas réunies pour une livraison.

22h14 : La retransmission de l'émission spéciale de François Hollande "en direct avec les Français" est désormais terminée. Francetv info vous prépare un récapitulatif des principales annonces du président, qui sera publié au plus vite.

22h15 : François Hollande se déclare favorable à une candidature de la ville de Paris, si elle le souhaite, aux Jeux olympiques de 2024.

22h10 : A partir de 2015, il n'y aura plus d'augmentation d'impôts, a promis François Hollande. Voici le passage en question.

TF1

22h09 : François Hollande souhaite un "service civique universel"Le dispositif est pour l'instant accessible, sur la base du volontariat, aux jeunes de 16 à 25 ans. S'il est envisagé de le rendre obligatoire, le président évoque un possible référendum.

22h07 : Et on dit quoi à @fhollande ? Merci pour ce moment ;) #DirectPR

22h07 : Pendant ce temps, le fils de Valérie Trierweiler continue de s'en donner à cœur joie, cette fois en détournant le titre de l'ouvrage de sa mère.

22h07 :  L'art de l'esquive comme d'habitude...un gentil gars avec une bonhomie naturelle...mais loin d'avoir des capacités de président

22h07 :  ca part dans tous les sens...

22h07 :  Dalida avait tout compris du monde politique quand elle chantait : "Parole, parole, parole..." ! Trente minutes d'écoute me suffisent ! Je décroche !

22h06 :  Certains d'entre vous ont déjà choisi de zapper l'intervention télévisée de François Hollande, d'autres s'accrochent, mais doutent des paroles du président.

22h05 : à propos de Nicolas Sarkozy sans le citer: " il y a des gens qui sont candidat à tout et pour tout. Moi je suis président"

22h03 : "Je ne suis pas là pour être absolument candidat."
 François Hollande refuse de dire s'il se représentera en 2017. "Je suis président, je n'ai pas besoin de me poser cette question, botte en touche le chef de l'Etat. Les élections ne sont pas demain." Lors de sa conférence de presse de rentrée, il y a trois semaines, François Hollande avait déjà déclaré que "l'idée de ma candidature n'[était] pas présente”. Cette fois, une journaliste du Monde décèle une critique à l'attention de Nicolas Sarkozy.

22h02 : Interrogé sur la montée de l'extrême droite, François Hollande estime qu'un "nouveau 21 avril est possible".

21h59 : Hollande ne veut pas faire diversion en annonçant le recours a la proportionnelle. Bon point. #DirectPR

21h58 : C'était l'une des inconnues de la soirée. Et bien non, François Hollande ne fera aucune réforme institutionnelle, ce soir. Une marque de prudence, selon un journaliste de Paris-Match.

21h57 :  Que tout cela est brouillon !!

21h57 :  Dans les commentaires, vous semblez dubitatifs face aux annonces du président de la République sur les "décrocheurs".

21h56 : "A partir du mois prochain, tout jeune de 16 à 25 ans sorti du système scolaire pourra revenir dans l'école pour avoir une seconde chance."  François Hollande évoque le cas des "décrocheurs", qui quittent le système scolaire sans diplôme. Le président de la République veut leur offrir une "seconde chance", via l'école donc, mais aussi via un apprentissage, un stage en entreprise ou une formation professionnelle.

21h53 : Un air de déjà-vu ? Le 16 mai 2013, François Hollande prenait en compte le ras-le-bol fiscal des Français lors de sa conférence de presse. Il ajoutait avoir "conscience" de ne pas pouvoir "demander d'impôt supplémentaire aux ménages."

21h51 :  "A partir de l'année prochaine, il n'y aura pas d'impôt supplémentaire sur qui que ce soit", annonce François Hollande, qui dit en prendre "l'engagement solennel".

21h51 : "On travaille souvent pour son successeur"Merci, mec.

21h51 : Un collaborateur d'Alain Juppé prend au mot François Hollande, dans l'optique de la présidentielle de 2017.

21h51 : "Je dis souvent qu'un président de la République travaille pour son successeur."

 Quand la politique de François Hollande portera-t-elle ses fruits sur les plan économique ? Interrogé sur cette question, le président de la République se veut prudent : "Pour faire des réformes de structure, c'est long."

21h48 : #DirectPR Retour desjournalistes et desquestions cuites et recuites"Que dites vs de la défiance des Français";"Le costume est il trop grand"

21h48 : La députée PS de la Gironde et ancienne ministre Michèle Delaunay semble agacée par les questions adressées à François Hollande.

21h44 : Une nouvelle fois, François Hollande lie son avenir à la baisse du chômage. Il dresse trois enjeux entrepreuneriaux pour la suite de son quinquennat : le numérique, la transition énergétique et la santé. 

21h42 : Officiellement, le gouvernement fait le dos rond. Najat Vallaud-Belkacem assure que François Hollande est "le candidat naturel du Parti socialiste" pour 2017,  tandis que Manuel Valls estime que "François Hollande a une vocation naturelle à être à nouveau candidat" lors de l'élection présidentielle de 2017. Mais la ministre de l’Education et le Premier ministre peuvent-ils dire autre chose ?

21h42 : "Manuel Valls est un bon premier ministre. Il applique la politique que j'ai moi-même fixé pour la nation."

François Hollande répond à un sondage RTL, selon lequel une majorité de Français voudrait qu'il laisse les rênes du pouvoir à Manuel Valls. "Il y a un président de la République, c'est lui qui fixe la ligne, réplique le chef de l'Etat. Il y a un Premier ministre et il y a un gouvernement."

21h41 : Yves Calvi évoque l'impopularité de François Hollande. Les archives de l'institut de sondage TNS Sofres sont formelles. Jamais depuis 1978 la cote de confiance d'un président de la République n'était descendue aussi bas. En septembre 2014, seuls 13% des sondés avaient "tout à fait confiance" ou "plutôt confiance" en François Hollande "pour résoudre les problèmes qui se posent en France actuellement".

21h40 : "Mon rôle, c'est de protéger les Français."

"Il y a des efforts à faire", prévient François Hollande, en faisant référence à la situation qu'il a trouvé en arrivant à la tête du pays en 2012. Ces efforts doivent se faire "dans le respect de la République sociale", martèle-t-il.

21h39 : C'est au tour des journalistes Yves Calvi et Gilles Bouleau d'interroger François Hollande.

21h38 :  Maine-et-Loire, Rhône, Somme... Le site du ministère de l'Education nationale publie l'ensemble des expérimentations en ce sens.

21h37 :  #DirectPR ... @fhollande va offrir une tablette a tous les élèves de 5ème : ça a coûté combien cette mesure en #Correze pour quel resultat !

21h36 : Le député UMP Lionel Tardy réagit à l'annonce de François Hollande de doter les élèves de 5e d'une tablette numérique.

21h36 :  On se croirait au café