VIDEO. Comment François Fillon a reculé sur la Sécurité sociale

Critiqué par la gauche et une partie de la droite, l'ancien Premier ministre a édulcoré son programme de réforme de la Sécurité sociale. Retour sur un discret recul.

Voir la vidéo
avatar
Thomas BaïettoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Je ne change pas de programme, je réformerai la Sécurité sociale". Pour son retour sur la scène médiatique, mardi 3 janvier sur TF1, François Fillon a balayé la polémique sur son programme en matière de santé. "J'ai été amené, compte tenu de l'excès de critiques, à préciser un point", a cependant reconnu, avec difficulté, le candidat à la présidentielle.

Le recul est pourtant bien réel. Au début de la campagne de la primaire de la droite, l'ancien Premier ministre avait fait une proposition radicale : "Pour assurer la pérennité de notre système de santé, je propose de (...) focaliser l'assurance publique universelle sur des affections graves ou de longue durée, et l'assurance privée sur le reste".

Une proposition aux oubliettes

Défendue avec vigueur pendant la campagne, cette proposition a pourtant disparu de son site au lendemain de la primaire, le 13 décembre, pour éteindre la polémique. "L’assurance-maladie continuera à couvrir les soins comme aujourd’hui et même à mieux rembourser des soins qui sont largement à la charge des assurés", assure le candidat dans Le Figaro.

"Je pense qu’il y avait besoin d’une clarification et d’une correction, confesse, quelques jours plus tard, le président du Sénat, Gérard Larcher, soutien du candidat. Mais jamais il n’a été question, dans l’esprit de ceux qui travaillent avec François, d’imaginer qu’on privatise la Sécurité sociale. Par contre, il faut dire la vérité, les comptes ne sont pas à l’équilibre"

L\'ancien Premier ministre, François Fillon, le 3 janvier 2017.
L'ancien Premier ministre, François Fillon, le 3 janvier 2017. (WITT/SIPA)