Quand François Fillon a fait travailler ses enfants, ils étaient encore étudiants en droit

Le candidat à la présidentielle affirme qu'il a employé de deux ses enfants lorsqu'il était sénateur, pour leurs compétences d'avocats. Vérifications faites, les deux aînés Fillon n'étaient encore qu'étudiants en droit.

Le 13 juin 2008, François Fillon et Penelope Fillon participent à un dîner à l\'Elysée
Le 13 juin 2008, François Fillon et Penelope Fillon participent à un dîner à l'Elysée (MAXPPP)
avatar
Jérôme JadotRadio France

Mis à jour le
publié le

Après les soupçons concernant son épouse Penelope, François Fillon redoutait-il de nouvelles révélations sur ses enfants? Jeudi 26 janvier sur TF1, alors qu'il est l'invité du JT de 20 heures, le candidat à la présidentielle a, en tous cas, pris les devants : "Lorsque j'étais sénateur, il m'est arrivé de rémunérer pour des missions précises deux de mes enfants qui étaient avocats, en raison de leurs compétences."

Aucun des enfants n'était avocat

Vérifications faites par franceinfo, aucun des enfants de François Fillon n'était formellement avocat lorsqu'il était sénateur. Élu fin septembre 2004, il a siégé au Sénat de septembre 2005 à juin 2007. Et ce n'est que cinq mois plus tard que sa fille aînée, Marie, prêtera serment, en novembre 2007. Pour son fils Charles, ce sera quatre ans plus tard, en 2011. C'est ce que précise l'annuaire du barreau de Paris. Au moment où leur père est sénateur, Marie est étudiante en DEA de droit à Panthéon-Assas puis à l'école d'avocat. Le CV en ligne de son frère ne remonte pas à cette période mais on y apprend qu'il a obtenu un master de droit aux États-Unis, en 2009.

Deux étudiants spécialisés dans le droit des affaires

Ainsi, lorsque François Fillon est au palais du Luxembourg, ses aînés ont entre 21 et 25 ans, et ils sont étudiants. Ce qui n'est toutefois pas rare pour des collaborateurs parlementaires. L'ancien Premier ministre dit les avoir employés en raison de leurs compétences. En l'occurrence, ils étudiaient le droit des affaires.

Sollicité pour plus de précisions sur la nature de leurs missions et les montants de leurs rémunérations, l'avocat de François Fillon dit tenter de réunir en ce moment ces éléments d'information.