Ce que l'on sait des activités de François Fillon pour Axa

Le candidat de la droite et du centre, englué dans les affaires, aurait touché 200 000 euros, entre mi-2012 et mi-2014, de la banque d'assurance Axa. 

François Fillon lors de sa conférence de presse, le 6 février 2017, à Paris. 
François Fillon lors de sa conférence de presse, le 6 février 2017, à Paris.  (DANIEL FOURAY / MAXPPP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des honoraires de 200 000 euros. C'est ce qu'aurait versé Axa à 2F Conseil, la société de conseil de François Fillon, entre mi-2012 et mi-2014, selon les informations de BFM Business, publiées mercredi 8 février. Le candidat de la droite et du centre à l'élection présidentielle, qui tente de relancer sa campagne après le scandale dit du Penelopegate, a ainsi travaillé pendant deux ans pour l'assureur français sur des sujets réglementaires. Une collaboration qui relance les soupçons de conflits d'intérêts alors que l'ex-patron d'Axa, Henri de Castries, roule officiellement pour l'ex-Premier ministre. Franceinfo revient sur ce qu'il faut retenir des activités de François Fillon pour Axa. 

Ce qu'a dit François Fillon lors de sa conférence de presse

Le fait que François Fillon ait travaillé pour Axa n'est pas nouveau. C'est l'ex-Premier ministre lui-même, qui l'a révélé lundi 6 février lors de sa conférence de presse. Lancé dans une opération transparence, le candidat de la droite a dévoilé l'étendue de son patrimoine, listé ses différents comptes bancaires mais aussi exposé ses employeurs. "J'ai donné des conférences dans de nombreux pays et j'ai conseillé des entreprises. Parmi elles, il y a l'assureur Axa, la société Fimalac et la banque Oddo. J'ai fait partie du conseil de surveillance du cabinet Ricol et Lasteyrie, puis j'y ai exercé en tant que senior advisor", avait ainsi déclaré François Fillon, devant un parterre de journalistes français et étrangers. 

Voir la vidéo

Ce qu'a fait François Fillon chez Axa

L'ex-Premier ministre a signé mi-2012, après son départ de Matignon, un contrat de deux ans, qui s'est terminé mi-2014. Selon BFM Business, François Fillon a aidé Axa sur les négociations de la directive européenne dite "Solvabilité 2" sur la nouvelle réglementation des assureurs en Europe.

Il a vraiment bossé ! Il y a eu bon nombre de réunions avec lui, il a fourni un vrai travail

Un haut dirigeant d'Axa

BFM business

François Fillon a également facilité les échanges pour Axa en Allemagne et à la commission européenne. Il aurait touché pour cela 200 000 euros via sa société 2F Conseil. Un montant qui, note BFM Business, "correspond au double de la rémunération perçue en tant que conseil chez Ricol Lasteyrie. Le cabinet d’expert-comptable a versé 200 000 euros à 2F Conseil mais sur quatre années – de 2012 à 2016 – contre deux ans pour Axa"

Ce que les autres candidats en disent

Si les autres candidats à la présidentielle n'ont pas encore réagi sur les montants évoqués par BFM Business, la collaboration Fillon-Axa n'a pas manqué d'indigner certains. Invité d'Europe 1 mardi, le député écologiste Yannick Jadot a dénoncé "un conflit d'intérêts manifeste". "On ne peut pas intervenir en même temps comme lobby pour un intérêt privé et en même temps comme législateur censé défendre l'intérêt général", a-t-il ajouté. 

Sur LCI, Marine Le Pen a elle aussi réagi. "Le programme de M. Fillon (...), comme par hasard, va exactement au bénéfice des grandes compagnies d'assurance puisqu'il s'agit en réalité de permettre aux mutuelles de prendre la place de la Sécurité sociale", a-t-elle dénoncé.