Affaire Fillon : faire campagne coûte que coûte

En dépit de l'annonce du Parquet national financier de ne pas classer l'affaire sans suite, François Fillon entend bien continuer sa campagne. Il s'est rendu à la mairie de Tourcoing (Nord) ce vendredi 17 février. Patricia Issa-de Grandi, envoyée spéciale de France 3 à Tourcoing, nous en dit plus.

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Fillon a opté pour un passage en force. Malgré la décision du Parquet national financier de ne pas classer l'affaire des emplois présumés fictifs sans suite, le candidat de la droite décide de continuer sa campagne coûte que coûte. "'J'irai jusqu'au bout', voilà le message que fait passer François Fillon ces derniers jours" explique Patricia Issa-de Grandi, envoyée spéciale de France 3 à Tourcoing (Nord). Un message qui "fait grincer des dents jusque dans son propre camp. En tout cas, lui ne veut rien lâcher."

Poursuite de la campagne même en cas de mise en examen

"Hier, il a confié à une poignée de journalistes que même mis en examen, il continuerait sa campagne" poursuit la journaliste. "Et c'est ça qui est nouveau. Souvenez-vous, au début de l'affaire Penelope, il avait dit que seule une mise en examen le contraindrait à abandonner. Reste que sa campagne n'est plus audible sur le fond de son projet et que sur la forme, elle prend des allures de véritable chemin de croix."

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon, en meeting à Compiègne, le 15 février 2017.
François Fillon, en meeting à Compiègne, le 15 février 2017. (CITIZENSIDE/YANN BOHAC / CITIZENSIDE)