"Jacques Cheminade, c'est plus facile à assumer que d'autres" : comment les homonymes des candidats vivent la présidentielle

Ils s'appellent Marine Le Pen, François Fillon, Benoît Hamon ou Jacques Cheminade. Entre blagues potaches et insultes, ils racontent leur quotidien à franceinfo.

Illustration des onze candidats à l\'élection présidentielle, à Mulhouse (Haut-Rhin), 27 mars 2017. 
Illustration des onze candidats à l'élection présidentielle, à Mulhouse (Haut-Rhin), 27 mars 2017.  (MAXPPP)
avatar
Raphaël GodetfranceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Même prénom, même nom, mais pas la même notoriété. Quoique. Presque tous les candidats à la présidentielle ont un homonyme. Pour certains, c'est un atout. Pour d'autres, non, à l'image de cet Emmanuel Macron qui a raccroché au nez de franceinfo. Marine Le Pen, François(-Xavier) Fillon, Benoît Hamon et Jacques Cheminade ont tout de même accepté de nous raconter leur expérience, parfois plaisante, parfois pesante.

Marine Le Pen : "Pourquoi je changerais de prénom ?"

L'autre Marine Le Pen est brune. Très brune même. Tout le contraire de la présidente du Front national. Elle est aussi "très discrète", "pas du genre à s'étaler". Et pour cause, "ce n'est pas toujours évident de s'appeler Marine Le Pen", raconte à franceinfo cette femme de 40 ans, assistante maternelle près de Lorient (Morbihan).

Quand elle passe commande sur internet, elle doit se justifier "une fois sur deux" et "préciser que ce n'est pas une blague". Parfois, ça la dépasse. Comme ce jour où elle décide d'acheter du gazon artificiel de couleur noire pour son jardin. "Quelque temps après, je reçois un mail assassin du gérant qui trouve ça scandaleux ce que je fais, raconte-t-elle. 'Comme par hasard, je m'appelle Marine Le Pen, et comme par hasard j'achète du gazon noir'." Pas le choix, la voilà obligée de décrocher son téléphone, et de s'expliquer.

Mon compte Facebook a été supprimé il y a deux ans. Ils pensaient que j'avais fait une usurpation d’identité.

Marine Le Pen

à franceinfo

Difficile aussi d'oublier la fois où un militant FN l'a appelée en pleine nuit "parce qu'il voulait parler à [son] père". Le quiproquo a duré quelques minutes avant qu'elle comprenne que son interlocuteur souhaitait s'entretenir avec... Jean-Marie Le Pen.

Alors au quotidien, elle a trouvé la solution pour limiter "les problèmes" : en dire le moins possible sur son identité. Marine Le Pen est sur liste rouge, elle ne donne pas son prénom, elle utilise parfois un pseudo. Et quand il faut signer quelque part, "ça se limite à Le Pen". C'est aussi le choix qu'elle a fait pour son interphone et sa boîte aux lettres.

Je ne dis jamais pour qui je vote. Que ce soit à droite ou à gauche, j'en subirais les conséquences.

Marine Le Pen

à franceinfo

Certains lui ont déjà suggéré de changer de prénom à l'état civil. "Mais pourquoi je le ferais ? Ça reviendrait à dire que mes parents ont fait une erreur. Mais Marine Le Pen n'avait que 9 ans quand je suis née. Donc ça n'a aucun lien." Le seul avantage, dit-elle, "c'est qu['elle] ne passe pas inaperçue". Surtout les jours de vote. La dernière fois, un assesseur a fait la moue en voyant son nom sur les registres. Avant de lui lancer : "Faudrait quand même penser à vous marier pour ne plus avoir ce nom de famille." Elle s'attend à ce genre de réflexion cette année encore.

François-Xavier Fillon : "On me demande qui m'a offert mes costumes"

Le prénom n'est pas tout à fait le même, le look non plus. Contrairement au candidat de la droite, François-Xavier Fillon a les cheveux très longs. Mais pour cet ingénieur de l'Essonne comme pour le candidat de la droite, "c'est costume obligatoire au travail". Malgré son prénom composé, quand la polémique sur cette affaire a démarré, ses collègues ne l'ont pas raté. "On me demande qui m'a offert les miens, si moi aussi c'est un cadeau." Globalement, ça le fait rire, "tant que ça n'est pas lourdingue, c'est bon".

En revanche, il apprécie beaucoup moins "les coups de téléphone des radios jeunes qui veulent s'amuser avec mon nom. En ce moment, c'est deux fois par semaine, ça suffit. Surtout à 23h40 !" D'autant qu'il n'a aucun lien de parenté avec le candidat de la droite. "Heureusement, mes proches m'appellent 'FX'", explique-t-il. Reste que s'appeler "Monsieur Fillon" peut parfois faciliter les choses.

Quand les policiers ont vu mon nom sur le permis de conduire, ils ont souri et m'ont dit 'c'est bon, circulez !'

François-Xavier Fillon

à franceinfo

Au-delà de ces "petits avantages", François-Xavier Fillon apprécie François Fillon. D'ailleurs, il n'exclut pas de voter pour lui au premier tour de la présidentielle.

Benoît Hamon : "Je suis gaucher, ça nous fait un petit point commun"

Benoît Hamon est de droite. Il l'a toujours été. "Vous avez un scoop, là", s'amuse ce charpentier des Côtes-d'Armor. Mais cet homonyme du candidat socialiste, lui aussi originaire de Bretagne, passe plus de temps sur sa pelleteuse que rue de Solférino.

D'ailleurs, je devrais proposer mes services à la gauche. Parce que c'est aussi un beau chantier en ce moment, hein !

Benoît Hamon

à franceinfo

Ce Benoît Hamon a hâte que la présidentielle se termine. Il faut dire qu'au bistrot, le week-end, les blagues pas toujours drôles fusent. On lui lance : "Alors Benoît, de plus en plus bas dans les sondages ?" Le charpentier en a aussi ras-le-bol des tapes dans le dos et des copains qui l'appellent "le gauchiste". Le pire, c'est qu'on lui demande son avis sur le revenu universel : "Mais j'en sais rien, moi ! En revanche, je veux bien que le vrai Benoît Hamon me donne la moitié de son salaire." Après tout, dit-il, "je suis gaucher de la main, ça nous fait un petit point commun".

Jacques Cheminade : "C'est plus facile à assumer que d'autres"

Il y a peu de temps, ce commerçant a encore fait face à la surprise d'un de ses clients. "Bonjour, c'est Jacques Cheminade", lance-t-il, très sérieusement, à son interlocuteur au téléphone. Silence, entre gêne et étonnement, avant qu'un grand éclat de rire n'éclate dans le combiné. "Ça marche à chaque fois, raconte celui qui porte le même nom que le candidat de Solidarité & progrès. S'appeler Jacques Cheminade, ce n'est pas négatif, c'est plus facile à assumer que pour d'autres candidats."

Pour rire, je promets à mes amis de leur réserver une place dans mon vaisseau pour aller sur la Lune.

Jacques Cheminade

à franceinfo

Quand il a appris que le candidat avait obtenu une nouvelle fois les 500 parrainages, Jacques Cheminade n'a pas pu s'empêcher de sourire. "Je souris quand j'entends son nom. Je savais que c'était bon pour moi. Les gens ne t'oublient pas, ils te remettent plus vite." 

Ma femme, Nadine, se serait bien vue Première dame. Raté.

Jacques Cheminade

à franceinfo

A chaque fois que son homonyme est candidat, il a pris l'habitude de garder dans un tiroir un exemplaire de ses bulletins de vote et de ses professions de foi. Pour autant, Jacques Cheminade n'a jamais voté pour Jacques Cheminade. "En revanche, j'ai déjà croisé des gens qui ont voté pour lui en 2012. Il avait fait combien déjà ?" 0,25% des suffrages.