Front national : la tentation du vote Fillon

François Fillon, avec son conservatisme affiché, peut-il mordre sur l'électorat du Front national, notamment dans le sud-est de la France ?

Voir la vidéo
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Depuis plus d'un demi-siècle, Nice (Alpes-Maritimes) emprunte toujours la même direction politique. "Je vote à droite depuis toujours. Et pas question que je vote Front national (FN), c'est de l'utopie leur programme", indique cette dame. Mais un peu plus loin sur le marché, le discours est un peu différent. "J'ai toujours été tenté par le FN. J'estime qu'il faudrait des mesures un peu plus radicales", précise cet homme.

Oscillation entre le bleu et le bleu marine

Sur la Côte d'Azur, l'horizon politique oscille parfois entre bleu et bleu marine, droite dure, et extrême droite. A 60 km de Nice se trouve Fréjus, la seule mairie de plus de 50 000 habitants dirigée par le Front national. "Que François Fillon mette en avant la religion catholique, je suis tout à fait d'accord, mais les petites gens, il n'en parle pas beaucoup quand même. Je ne reviendrai jamais vers la droite plus traditionnelle", assure cette dame. Mais un peu plus loin, d'autres sont en pleine réflexion. Eux aussi votaient Front national, mais il y a un mois, ils se sont laissés séduire par François Fillon.

Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon, le candidat de la droite et du centre à la présidentielle 2017 
François Fillon, le candidat de la droite et du centre à la présidentielle 2017  (THOMAS SAMSON / AFP)