François Fillon choisit Emmaüs pour son premier déplacement de l'année

Pour son premier déplacement en 2017, François Fillon a visité, mardi, un centre Emmaüs à Paris. Le candidat à la présidentielle y a défendu son projet social. 

Le vainqueur de la primaire de la droite pour la présidentielle en visite au centre Emmaüs du 19e arrondissement de Paris
Le vainqueur de la primaire de la droite pour la présidentielle en visite au centre Emmaüs du 19e arrondissement de Paris (MARTIN BUREAU / AFP)
logo
Matthieu MondolonifranceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

François Fillon a visité, mardi 3 janvier, un magasin Emmaüs à Paris. Accusé par ses adversaires d’être trop libéral, le candidat de la droite à la présidentielle est venu y défendre son projet social.

Emmaüs, comme un symbole

La visite au centre Emmaüs du 19e arrondissement de Paris a été préparée, répétée. François Fillon passe d’allée en allée, en silence. Il écoute quelques-uns des 200 employés de ce magasin Emmaüs, soigneusement choisis, lui parler de pauvreté et de réinsertion. François Fillon est venu montrer son visage social, dans ce lieu symbolique, à ses yeux. "J'ai beaucoup d'admiration pour Emmaüs que je connais depuis très longtemps, déclare-t-il, pas seulement parce que je suis né en 1954 [année de l'appel à la solidarité lancé par l'abbé Pierre], mais parce que j'ai accompagné et assisté mes parents, qui étaient parmi les créateurs d'Emmaüs au Mans." François Fillon cite Emmaüs, comme symbole de son projet social : "Ces associations permettent de réduire la pauvreté, non pas en proposant une assistance, de l'assistanat, mais en proposant une véritable démarche d'insertion."

La cible va bouger

Visiblement, il n'est pas question de virage pour le candidat à la présidentielle : "J'ai un programme économique qui est un programme radical." Il n'est pas question non plus d'affadir son projet face aux critiques de la gauche, ni de se dédire, ni de revenir en arrière : "Ce n'est pas la gauche qui me fixe mon agenda, c'est moi. Et je continuerai à le faire de la même façon pendant la campagne présidentielle."

Plutôt absent en décembre dernier, François Fillon veut désormais rendre coup pour coup. Quand on est immobile, on devient une cible, résume son entourage. Le François Fillon de 2017 promet de bouger...

François Fillon choisit Emmaüs pour son premier déplacement de l'année : un reportage de Matthieu Mondoloni

00:00-00:00

audio
vidéo