#Franceinfotour A Vaison-la-Romaine, l'entre-deux-tours sur le marché, "est beaucoup plus tendu"

La cinquième étape du #franceinfotour, mardi 2 mai, c'était  Vaison-la-Romaine (Vaucluse), une ville où les électeurs ont placé François Fillon en tête. 

Un militant d\'Emmanuel Macron interviewé par franceinfo sur le marché de Vaison-la-Romaine (Vaucluse)
Un militant d'Emmanuel Macron interviewé par franceinfo sur le marché de Vaison-la-Romaine (Vaucluse) (Charlotte Mattout / Radio France)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Après Rouen, Denain, Epinay-sur-Seine et Feyzin, mardi 2 mai, #franceinfotour a posé micros et caméras à Vaison-la-Romaine, dans le Vaucluse. Ici, c'est François Fillon qui est arrivé en tête au premier tour de la présidentielleLe candidat de la droite et du centre a recueilli 25,2% des suffrages devant Marine Le Pen (21,58%) et Emmanuel Macron (21%), presque à égalité. Mais pour qui voteront les électeurs de la ville au second tour ? Macron ou Le Pen ? S'abstiendront-ils ? Réponse en images.

>> VIDEO : Revivez le Facebook live du #franceinfotour sur le marché de Vaison-la-Romaine

Des propositions économiques déconnectées des besoins du monde économique 

A Vaison-la-Romaine, un entrepreneur et un commerçant ont répondu aux questions de franceinfo. Philippe, pharmacien regrette que François Fillon ne soit pas arrivé au second tour. "Les affaires ont gâché cette campagne" souligne Dominique, restaurateur qui estime que l'on "n'est pas allé au fond des choses, de ce que François Fillon voulait faire de la France." Philippe et Dominique sont frustrés aussi des programmes économiques énoncés. "On a besoin de simplification, d'avoir une visibilité économique importante, une possibilité d'emploi beaucoup plus simple, explique Philippe. On a vraiment l'impression que ce qui nous est proposé c'est plus pour des grandes entreprises, pour des territoires qui sont pas les nôtres."  

"Nous les TPME, on a besoin d'avoir plus de liberté" explique Dominique, restaurateur à Vaison-la-Romaine au micro de Nicolas Teillard

00:00-00:00

audio
vidéo

Que feront-ils au second tour ? "Je reste un peu perdu pour dimanche. Je n'ai toujours pris aucune décision, que ce soit pour un candidat ou même le vote blanc", explique Dominique. "Même difficulté, même incertitude" ajoute Philippe. 

Dans les allées du marché, l'ambiance est "plus tendue" 

Sur le marché de Vaison-la-Romaine, Jacques Bonino, représentant des marchés de France et "mémoire" de la ville reconnaît que dans les allées du marché, l'ambiance est "beaucoup plus tendue", depuis une dizaine de jours. "Là, les gens parlent moins facilement, ils ne se branchent plus" concède-t-il.

Dans cette ville filloniste, au milieu d'un département frontiste, quel sera le report de voix dimanche 7 mai ? "Il y a une grande indécision et c'est pour ça qu'on va tracter jusqu'à la dernière minute", raconte un militant d'En Marche !.

 

Sur le marché de Vaison-la-Romaine, on distribue aussi des tracts pour Marine Le Pen. "Très bon accueil. On a beaucoup de reports de voix, on a même eu des demandes d'adhésion" explique un militant de Marine Le Pen. Selon lui, "les valeurs de droite sont portées par Marine au second tour" ajoute-t-il.  

La valse hésitation des séniors 

A Vaison-la-Romaine, les indécis semblent toujours nombreux. "Aucun des deux candidats me convient et je déciderai à la dernière minute", explique une passante sur le marché. Au club de l'amitié qui se réunit tous les mardis, les séniors, eux, ne savent pas trop sur quel pied danser. Jacqueline a voté au premier tour et elle compte bien "faire son devoir civique" au second tour. Mais pas pour l'un des deux. "Ils ne me plaisent pas ni l'un, ni l'autre" précise-t-elle, ajoutant : "La France est bien bas. On est à peu près de sortir de la mouise pour ne pas dire autre chose..." À ses côtés, André, qui a voté "Marine". "Avec Hollande dont il était ministre, il a fait que des conneries. Dans 5 ans, on aura un million de chômeurs de plus avec Macron", explique le retraité.