VIDEO. Présidentielle : François Fillon, l’as de la menace

Depuis la révélation des affaires portant sur les emplois présumés fictifs de sa femme et de deux de ses enfants, le candidat de la droite a multiplié les menaces envers ses adversaires politiques et les journalistes.

Voir la vidéo
FRANCEINFO
logo
Alexis MagnavalfranceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Journalistes, concurrents et même François Hollande. Tous se sont retrouvés dans le viseur de François Fillon, ces dernières semaines. Le 26 janvier, sur le plateau du journal de 20 heures de TF1, il annonce vouloir attaquer en justice tous ceux qui reprennent les accusations du Canard enchainé, à l’origine de révélations sur les emplois présumés fictifs de Penelope Fillon. "Je vais porter plainte contre les journaux qui affirment que ma femme avait un emploi fictif", martèle le candidat de la droite.

"Je vais vous foutre un procès"

Mardi 4 avril, lors du "Grand Débat" entre les onze candidats à la présidentielle, François Fillon a renouvelé ses menaces. Répondant à Philippe Poutou, qui l’accusait de se "servir dans les caisses de l’Etat", l'ancien Premier ministre lâche un "je vais vous foutre un procès" tendu.

Jeudi 6 avril, au micro de France Inter, François Fillon a réitéré ses accusations à l’encontre de François Hollande, qu’il suspecte de tenir un "cabinet noir" destiné à orchestrer les révélations qui minent sa campagne. Il a fait part de ses intentions de poursuivre "tous ceux qui sont à l’origine de cette affaire". "J’ai les noms, les jours, les personnes qui ont communiqué les documents", a-t-il détaillé. Reste que, pour l'instant, aucune de ces menaces n'a été mise à exécution.

François Fillon tenait un meeting à Provins, en Seine-et-Marne, mercredi 5 avril.
François Fillon tenait un meeting à Provins, en Seine-et-Marne, mercredi 5 avril. (CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP)