Présidentielle : François Fillon favorable à une commission sur la moralisation et la transparence de la vie politique

Le candidat de la droite à l'élection présidentielle veut mettre en place une commission chargée de formuler des "propositions sur la transparence et sur la moralisation de la vie politique".

François Fillon arrive pour participer au débat organisé entre cinq candidats à l\'élection présidentielle, le 20 mars 2017 sur TF1.
François Fillon arrive pour participer au débat organisé entre cinq candidats à l'élection présidentielle, le 20 mars 2017 sur TF1. (PATRICK KOVARIK / POOL / AFP)
avatar
franceinfo avec AFPFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

François Fillon, dont la candidature à la présidentielle est fragilisée par une affaire d'emplois présumés fictifs, a suggéré de mettre sur pied une commission chargée de faire des propositions en matière de transparence de la vie publique. L'ex-Premier ministre a formulé cette idée lors du premier débat télévisé sur TF1 et LCI.

"Si je suis élu président de la République, je confierai au vice-président du Conseil d'Etat, au premier président de la Cour des comptes et au procureur près la Cour de cassation le soin de faire des propositions sur la transparence et sur la moralisation de la vie politique", a dit le vainqueur de la primaire de la droite. Il a précisé que ces propositions seraient soumises au Parlement et porteraient entre autres sur "la prévention des conflits d'intérêt" et sur "les règles en matière de transparence".

Une réponse trop courte aux yeux des internautes

Sa réponse sur le sujet a été jugée trop courte par de nombreux internautes. "Plus bref qu'un 100 mètres d'Usain Bolt", ironise un élu socialiste sur Twitter. "Fillon a pris du retard dans son temps de parole lorsqu'ils ont parlé de la moralisation de la vie publique", remarque un autre internaute, alors qu'un troisième demande de créditer le candidat de deux minutes supplémentaires de temps de parole après sa réponse.