INFO FRANCEINFO : 70% des adhérents LR ne souhaitent plus de primaire ouverte pour la présidentielle

Une grande majorité des adhérents LR, interrogés dans un questionnaire interne au parti, que franceinfo dévoile en exclusivité mercredi, ne veut plus de primaire ouverte ni pour l'élection présidentielle ni pour les élections locales.

L\'entrée du siège du parti Les Républicains, rue de Vaugirard, à Paris.
L'entrée du siège du parti Les Républicains, rue de Vaugirard, à Paris. (MAXPPP)
avatar
franceinfoYannick FaltRadio France

Mis à jour le
publié le

70% des adhérents Les Républicains ne veulent plus de la primaire ouverte pour la présidentielle. C'est le résultat d'un "questionnaire de la refondation", envoyé à 40 000 adhérents entre le 26 juillet et le 15 septembre et auquel a eu accès franceinfo en exclusivité, mercredi 27 septembre. 

Par ailleurs, les réponses à ce "questionnaire de la refondation", voulu par Bernard Accoyer, le secrétaire général de LR, montrent que près de trois quarts des adhérents LR interrogés (74%) souhaitent enterrer la primaire ouverte pour les élections locales.

"Le climat des affaires" responsable de l'échec à la présidentielle

Autre enseignement de ce questionnaire : une grande majorité des adhérents LR (76%) estime que "le climat des affaires" constitue la principale raison "de l'échec de la droite et du centre à la dernière présidentielle".

Tout de suite après, cet échec est expliqué à 66% par "le manque d'union de notre famille politique", puis loin derrière (25%) par "déficit de pédagogie", et à 14% "un projet qui ne correspond pas assez aux attentes des Français" et "une image qui manque de modernité".

Législatives : les trahisons pointées du doigt

Quant à la défaite aux élections législatives, le projet n'est pas en cause, selon les adhérents LR. Pour 63% des adhérents interrogés, c'est "le ralliement de personnalités de droite à Emmanuel Macron après le second tour de l'élection présidentielle" qui explique avant tout la perte de 100 députés à l'Assemblée nationale. Il faut ainsi comprendre que selon les adhérents LR, les trahisons sont en cause plus que les propositions formulées par le parti.