François Fillon : la droite fracturée par sa candidature

C'est le feuilleton politique de la campagne présidentielle. François Fillon est presque seul contre tous. Il reste candidat malgré les défections qui continuent chez Les Républicains. En coulisses, les manœuvres ont commencé.  

Voir la vidéo
France 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il portait jusqu'ici la voix de François Fillon. Thierry Solère, pilier de son équipe de campagne, démissionne de ses fonctions. "Il nous a annoncé hier sa mise en examen prochaine et il n'est donc pas aujourd'hui en capacité de mener les couleurs de la droite et du centre à l'élection présidentielle", a déclaré le député Les Républicains. Autre défection de poids, Patrick Stefanini, son directeur de campagne qui quittera l'équipe dimanche soir. 

Alain Juppé pourrait accepter d'être un recours

C'est une vague de départs autour de François Fillon. Son porte-parole, puis deux directeurs adjoints de campagne, Sébastien Lecornu et Vincent Leroux, Bruno Le Maire, en charge des questions internationales, Gilles Boyer, le trésorier, ou encore Dominique Bussereau qui dénonce un aveuglement invraisemblable. Conscients du danger pour la droite de ne pas arriver au second tour, les proches d'Alain Juppé assurent qu'il pourrait désormais accepter d'être un recours. Certains élus lui apportent déjà leurs parrainages comme la maire LR de Montceau-lès-Mines (Saône-et-Loire). François Fillon s'est contenté d'appeler à la mobilisation ce dimanche 5 mars à Paris au Trocadéro et n'a pas réagi aux désistements.
Le JT
Les autres sujets du JT
François Fillon en déplacement dans une ferme près de Nice, vendredi 3 mars 2017. 
François Fillon en déplacement dans une ferme près de Nice, vendredi 3 mars 2017.  (PASCAL GUYOT / AFP)