Emplois familiaux : nouvelles règles pour les parlementaires

L'interdiction des emplois familiaux a été adoptée à l'Assemblée nationale. C'est l'une des mesures phares du projet de loi sur la moralisation.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

C'est à une très large majorité que les députés ont voté ce jeudi 3 août l'interdiction des emplois de collaborateurs familiaux. Volonté quasi unanime de faire place nette après l'affaire Fillon qui a empoisonné la présidentielle. Pourtant, le débat a souvent été houleux dans l'hémicycle. Il est désormais interdit pour un élu, un ministre d'employer un membre de sa famille proche : conjoint, partenaire de pacs, parents ou enfants.

Un système pas si transparent

En revanche, employer sa sœur, son frère ou son ancien conjoint reste autorisé à condition de le déclarer. Actuellement, une vingtaine de députés emploieraient leur femme ou leur conjoint. Ces élus devront mettre fin à cette collaboration. Néanmoins, le système n'est pas encore transparent. Les emplois croisés restent possibles. En clair, il s'agit de faire employer son conjoint par un autre député ou sénateur.

Le JT
Les autres sujets du JT
(THOMAS PADILLA / MAXPPP)