DIRECT. Présidentielle : le comité politique des Républicains renouvelle "à l'unanimité son soutien" à François Fillon

Après deux heures de réunion, lundi au siège du parti, le comité politique a décidé de maintenir François Fillon. Pour le candidat de la droite, le sujet est désormais "clos".

François Fillon au siège de la CPME, lundi 6 mars 2017 à Puteaux (Hauts-de-Seine).
François Fillon au siège de la CPME, lundi 6 mars 2017 à Puteaux (Hauts-de-Seine). (ERIC PIERMONT / AFP)

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

On s'attendait à une réunion tendue. Elle n'aura pas eu lieu. François Fillon est ressorti conforté du comité politique des Républicains, lundi 6 mars en fin d'après-midi. Le parti a décidé de lui renouveler "à l'unanimité son soutien". Suivez la situation en direct sur franceinfo. 

"Les Républicains sont rassemblés autour de François Fillon". A l'issue du comité politique des Républicains, Gérard Larcher a affirmé que la droite était désormais rangée derrière François Fillon. "Le comité politique, après un large échange, a renouvelé à l'unanimité son soutien [à François Fillon] et s'engage à œuvrer au rassemblement des familles politiques de la droite et du centre autour de lui et du projet qu'il porte pour le redressement national, a expliqué le président du Sénat . François Fillon a indiqué qu'il prendra des initiatives pour porter ensemble nos valeurs".

"Il est temps que chacun se reprenne". Cette réunion d'une vingtaine de poids lourds avait été avancée de 24 heures pour tenter de sortir de la crise. Face aux élus du parti, François Fillon a déclaré qu'il n'y avait "pas de plan B", qu'il était "temps maintenant que chacun se reprenne et revienne à la raison" car "nos électeurs ne pardonneraient pas à ceux qui entretiennent le poison de la division"..

L'UDI réclame un changement de candidat. Jean-Christophe Lagarde, président de l'UDI, a affirmé qu'il fallait que le parti Les Républicains "change de candidat pour avoir une chance de gagner" car François Fillon ne "rassemble plus personne"

Juppé renonce pour de bon. Alain Juppé, qu'une partie de la droite presse de prendre la place du candidat des Républicains dans la course à l'Elysée, a annoncé qu'il ne serait "pas candidat à la présidence de la République""Je ne suis pas en mesure de réaliser le nécessaire rassemblement, a justifié le finaliste malheureux de la primaire de la droite. Pour moi, il est trop tard. Mais il n'est jamais trop tard pour la France."

Sarkozy demande une réunion. Plus tôt dans la matinée, l'ancien président de la République, Nicolas Sarkozy, a proposé à François Fillon et Alain Juppé "de nous réunir pour trouver une voie de sortie digne et crédible à une situation qui ne plus durer et qui crée un trouble profond chez les Français." 

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#FILLON

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #FILLON

21h16 : C'est décidé. François Fillon reste candidat. Il a remporté le bras de fer contre son propre camp, ce soir, lors du comité politique des Républicains. Voici ce qu'il faut retenir de ce rendez-vous.

20h07 : Il est 20 heures, voici les titres :

• Nouvelle folle journée pour la droite. Ce matin, Alain Juppé a confirmé qu'il ne serait pas un candidat recours, tout en dénonçant l'"obstination" de François Fillon. Ce soir, le comité politique des Républicains s'est réuni et à décidé de renouveler "à l'unanimité, son soutien" au candidat. #PRESIDENTIELLE


• La tempête Zeus continue de secouer l'ouest et le centre de la France. Un homme est mort, en Dordogne, tandis que trois lycéens ont été grièvement blessés à Carhaix. Onze départements sont toujours en vigilance orange et plus de 600 000 foyers sont privés d'électricité.


• Un héritage familial est bien à l'origine du quadruple meurtre de la famille Troadec, a confirmé le procureur lors d'une conférence de presse. "Il semble que les corps aient été démembrés, une partie enterrée, l'autre partie brûlée", a-t-il ajouté.

• L'enquête contre le député écologiste Denis Baupin pour agressions sexuelles et harcèlement est classée sans suite, "pour prescription".

19h59 : la campagne de Fillon a des airs de Cloclo : ça s'en va et ça revient... #PRESIDENTIELLE

19h59 : Comment la droite peut elle penser que si par accident il était élu, on verrait en Filllon un président, plutôt qu'un escroc ? Avec tout ce que ça engendre... #PRESIDENTIELLE

19h58 : Le patron c'est Fillon, j'ai voté pour lui, j'ai payé pour lui et j'estime que le comité a respecté le choix des électeurs. Tournons la page et passons aux programmes... #PRESIDENTIELLE

19h57 : D'habitude je vote à droite mais là, cette sérénade, je n'en peux plus. On vient de confirmer fillon et d'accoucher d'une souris. #PRESIDENTIELLE

19h56 : Tout ça pour ça ? Des semaines de discussions autour du problème Fillon, puis ce soir c'est fini ? Ou non ? Les Français en ont marre de ce "Dallas LR". QU'ON PASSE AUX DÉBATS, AUX PROGRAMMES #PRESIDENTIELLE

19h56 : Vous êtes très nombreux à réagir, dans les commentaires, sur ce soutien unanime du comité politique LR à François Fillon. #PRESIDENTIELLE

19h48 : Le comité politique des Républicains "a renouvelé à l'unanimité son soutien à François Fillon", annonce le président du Sénat Gérard Larcher, à la sortie de la réunion. #PRESIDENTIELLE

19h29 : Wauquiez:"il faut éviter d'exclure le centre par des propos agressifs' #comitepol #PRESIDENTIELLE

19h29 : NKM :"que le meeting du Trocadéro soit organisé par sens commun n'est pas acceptable" #comitepol #PRESIDENTIELLE

19h29 : Jacob:priorité est de "rassembler les électeurs de la droite et centre. La question c'est:est ce que quelqu'un peut le faire mieux que toi" #PRESIDENTIELLE

19h29 : La journaliste du Journal du dimanche Christine Ollivier rapporte sur Twitter des échanges entre responsables LR, pendant le comité politique. Sur son site, l'hebdomadaire suit en direct les interventions des participants. #PRESIDENTIELLE

18h50 : Vous trouverez dans cet article, l'intégralité de la déclaration de François Fillon devant le comité politique des Républicains.




(GABRIEL BOUYS / AFP)

18h37 : Pour le président LR du Sénat, Gérard Larcher, qui participe au comité politique des Républicains, François Fillon a "mis fin aux hésitations, le débat est clos".

18h35 : "Il est temps maintenant que chacun se reprenne et revienne à la raison. Nos électeurs ne pardonneraient pas ceux qui entretiennent le poison de la division. J'appelle toutes les femmes et les hommes de bonne volonté à se rassembler, à respecter le message que nos électeurs ont exprimé lors de la primaire et à s'unir autour de ma candidature qui est la seule légitime. Nous avons perdu trop de temps en discussions vaines, laissant le champ libre à l'extrême droite et aux candidats de la gauche qui se frottent les mains en contemplant notre désunion. Il est temps pour chacun de faire campagne et de reconstruire une alternative crédible."

Voici un extrait de la déclaration de François Fillon devant le comité politique des Républicains. #PRESIDENTIELLE

18h28 : @anonyme : Le comité politique des Républicains se réunit en ce moment et beaucoup de monde y participe : des soutiens de François Fillon, des indécis, et certains des élus qui l'ont déjà lâché. Nous vous en parlons dans cet article. Les discussions risquent donc d'être animées et je vous en informerai au fil de la soirée.

18h25 : Bonjour, à quelle heure se réunit le comité des Républicains, qui y sera, et quand aura-t-on des infos sur ce qu'il en ressort ? Merci d'avance #PRESIDENTIELLE

18h23 : Cette rencontre est une idée de Nicolas Sarkozy. L'ex-président a proposé, ce matin, d'organiser une réunion avec François Fillon et Alain Juppé pour "trouver une voie de sortie digne et crédible". #PRESIDENTIELLE

18h21 : Devant le comité politique Les Républicains, qui se tient ce soir, François Fillon déclare qu'il "faut que chacun se reprenne" et qu'l n'y a "pas de plan B". Le candidat de la droite assure également qu'il est "prêt à la rencontre" avec Nicolas Sarkozy et Alain Juppé. #PRESIDENTIELLE

18h13 : Depuis plusieurs semaines, Nicolas Sarkozy téléphone, rencontre, prend des initiatives, pour trouver une sortie de crise dans l'affaire Fillon. Je vous raconte comment l'ancien président s'active en coulisses. #PRESIDENTIELLE




(ELODIE GREGOIRE / REA)

18h05 : Il est 18 heures, voici le point sur l'actualité :

• Un héritage familial est bien à l'origine du quadruple meurtre de la famille Troadec, a confirmé le procureur lors d'une conférence de presse. "Il semble que les corps aient été démembrés, une partie enterrée, l'autre partie brûlée", a-t-il ajouté.

Nouvelle folle journée pour la droite. Alain Juppé confirme qu'il ne sera pas un candidat recours. Il dénonce l'"obstination" de François Fillon qui a conduit à une "impasse". Nicolas Sarkozy entre dans la partie et fait à son tour pression sur le candidat. Le comité politique des Républicains se réunit ce soir. #PRESIDENTIELLE


• La tempête Zeus continue de secouer l'ouest et le centre de la France. Trois lycéens ont été grièvement blessés à Carhaix, 19 départements sont toujours en vigilance orange.

• L'enquête contre le député écologiste Denis Baupin pour agressions sexuelles et harcèlement est classée sans suite, "pour prescription".

18h04 : #fillon Chaque jour, l'affaire Fillon connaît son lot de rebondissements. Si les journalistes ont parfois du mal à suivre, c'est aussi le cas pour les rédacteurs du Gorafi. Le site d'information parodique n'avait pas anticipé du tout les surprises de cette campagne. Contacté par franceinfo, le co-fondateur du site raconte comment les révélations du "PenelopeGate" ont influé sur leur façon de travailler.







(MARTIN BUREAU / AFP)

17h49 : Rue de Vaugirard, des militants LR accueillent les participants du comité politique avec des "Fillon President!" #PRESIDENTIELLE

17h50 : Devant le siège des Républicains, des supporters de François Fillon attendent les participants du comité politique, qui doit se tenir à 18 heures, indique un journaliste de L'Obs. #PRESIDENTIELLE

16h08 : Pour Georges Fenech, c'est désormais vers François Baroin qu'il faut se tourner pour remplacer François Fillon. #PRESIDENTIELLE




(FRANCE TELEVISIONS)

15h26 : Je ne me retrouve en rien dans le compte rendu qui est fait de la reunion des Sarkozystes . Jamais le départ de F Fillon n'a été réclamé. #PRESIDENTIELLE

15h32 : Les Sarkozystes sont-ils tombés d'accord pour demander à François Fillon de se choisir un successeur ? Non, affirme Eric Ciotti sur Twitter, alors que la rumeur a circulé ce midi. #PRESIDENTIELLE

15h18 : @mjpt : C'est effectivement inexact. Cette fausse affirmation fait partie des trois intox relayées par François Fillon sur le plateau de France 2. #PRESIDENTIELLE

15h18 : Hier soir, au journal de France 2, Fillon a évoqué l'annonce médiatique du suicide de son épouse. Est-ce vrai ou nous sert-il un nouveau mensonge ? #PRESIDENTIELLE

14h49 : "Ce dont est victime François Fillon, a estimé son ex-directeur de campagne Patrick Stefanini sur Europe 1, ce matin, c'est d'un système qui a été mis en place il y a des années, et qui consiste à rémunérer ou à accorder des compléments de revenu aux parlementaires à travers le système des collaborateurs." #PRESIDENTIELLE








(EUROPE 1)

14h32 : La droite est en train de nous voler notre déroute https://t.co/Sf5SjtUmUp #PRESIDENTIELLE

14h46 : Un peu d'humour dans la campagne. Sur Twitter, un élu socialiste de Marseille accuse la droite de "voler [au PS leur] déroute". #PRESIDENTIELLE

14h31 : Ils se réuniront, ce soir, pour "évaluer la situation". Mais qui compose le comité politique du parti Les Républicains ? Réponse dans cet article. #PRESIDENTIELLE







(ERIC FEFERBERG / AFP)

14h03 : Il est 14 heures, voici le point sur l'actualité :

Le beau-frère de Pascal Troadec a avoué ce week-end le meurtre de la famille. Cet homme et sa femme vont être déférés devant le juge dans l'après-midi. Le procureur tiendra une conférence de presse à 17 heures.

• L'enquête contre le député écologiste Denis Baupin pour agressions sexuelles et harcèlement est classée sans suite, "pour prescription".

• La tempête Zeus continue de secouer l'ouest de la France. 258 000 foyers sont désormais privés d'électricité en Bretagne, Pays de la Loire, Nouvelle Aquitaine et Centre Val de Loire, selon Enedis.

Nouvelle folle journée pour la droite. Alain Juppé confirme qu'il ne sera pas un candidat recours. Il dénonce l'"obstination" de François Fillon qui a conduit à une "impasse". Nicolas Sarkozy entre dans la partie et fait à son tour pression sur le candidat. Le comité politique des Républicains se réunit ce soir. #PRESIDENTIELLE

13h21 : "Il faut que LR change de candidat pour avoir une chance de gagner."




Dans une déclaration à l'AFP, le président de l'UDI redit son opposition à François Fillon. #PRESIDENTIELLE

13h11 : A l'applaudimètre, ce matin, les patrons votent @FrancoisFillon @CPMEnationale #PRESIDENTIELLE

13h11 : Applaudissements nourris et viva pour @FrancoisFillon à son arrivée devant les petits patrons de la @CPMEnationale #PRESIDENTIELLE

13h11 : François Fillon a été chaudement accueilli ce matin par les patrons de PME, lors d'une rencontre organisée par la CGPME #PRESIDENTIELLE

13h08 : Quels sont les articles qui retiennent le plus votre attention ce midi ?

Notre direct consacré à la crise politique de la droite.

Notre résumé de la déclaration d'Alain Juppé où il jette l'éponge "une bonne fois pour toutes".

Notre direct sur la tempête Zeus, qui secoue l'ouest de la France.

13h02 : L'expression devrait alimenter les conversations d'une droite en plein psychodrame. Dans une déclaration à la presse ce matin à Bordeaux, Alain Juppé a estimé que "le noyau des militants et sympathisants LR" s'était "radicalisé", "comme l'a montré la manifestation d'hier au Trocadero". A écouter ici : #PRESIDENTIELLE




(FRANCEINFO)

12h22 : Alain Juppé s'est montré sévère envers François Fillon dans sa déclaration ce matin. "Son système de défense fondé sur la dénonciation d'un prétendu complot et d'une volonté d'assassinat politique ont conduit à une impasse", accuse-t-il. A écouter ici : #PRESIDENTIELLE




(FRANCEINFO)

12h17 : François Fillon "pas autiste": le @CSA a reçu 55 signalements à propos de son passage sur @france2tv hier #AFP #PRESIDENTIELLE

12h05 : Voici les principales informations de ce lundi matin :

Nouvelle folle journée pour la droite. Alain Juppé confirme qu'il ne sera pas un candidat recours. Il dénonce l'"obstination" de François Fillon qui a conduit à une "impasse". Nicolas Sarkozy entre dans la partie et fait à son tour pression sur le candidat. Le comité politique des Républicains se réunit ce soir. • Le beau-frère de Pascal Troadec a avoué en garde à vue à Brest avoir tué les quatre membres de la famille, portée disparue à Orvault, près de Nantes, depuis mi-février.

• Trois lycéens blessés, 180 000 foyers bretons sans électtricité et 31 départements de l'ouest, du centre, du sud-est et de Corse placés en vigilance orange aux vents violents : l'alerte vise une "nouvelle tempête".

• PSA est parvenu à un accord avec General Motors afin d'acquérir sa filiale automobile européenne, Opel et Vauxhall, pour 1,3 milliard d'euros. PSA va devenir le deuxième constructeur d'Europe.

12h00 : "Je ne suis pas autiste..." Au JT de 20 heures de France 2, hier soir, François Fillon a fait cette comparaison qui a choqué. Des internautes atteints de troubles autistiques ont répliqué avec le hashtag "#JeSuisAutiste".

François Fillon, le 5 mars 2017 sur le plateau de France 2.

11h52 : Non, c'est non. Alain Juppé refuse d'être le "plan B" tant de fois évoqué chez Les Républicains, en cas d'éventuel renoncement de François Fillon. Voici ce qu'il faut retenir de sa conférence de presse.

Le maire de Bordeaux, Alain Juppé, lors d\'une conférence d epresse, le 6 mars 2017.

(MEHDI FEDOUACH / AFP)

12h07 : Georges Fenech voulait une candidature d'Alain Juppé pour remplacer François Fillon. Après la fin de non-recevoir du maire de Bordeaux, le député Les Républicains du Rhône appelle à parrainer François Baroin pour la présidentielle face à un François Fillon qui ne lâchera plus. C'est ce qu'il a dit sur franceinfo.

11h23 : Le "suicide" de Penelope Fillon annoncé à la télévision, les "200 000" manifestants de son rassemblement de soutien hier au Trocadéro à Paris… Nous démêlons le vrai du faux dans les dernières déclarations de François Fillon.

franceinfo mimique francois fillon etonnement

11h15 : Alain Juppé vient de refuser "une bonne fois pour toutes" d'être le dernier recours de son camp. Mais le plan J comme Juppé avait de toute façon du plomb dans l'aile, souligne Le Huffington Post.




11h04 : La droite et le centre ont fait une erreur monumentale de se radicaliser. Ce sera entièrement leur faute car dans ce jeu indigne d'hommes politiciens ils vont réussir à faire passer Marine Le Pen. Aujourd'hui j'ai honte d'être Française.