Affaires Fillon : l'enquête élargie à des faits d’"escroquerie aggravée", de "faux et usage de faux"

La décision concernerait des documents portant sur les heures travaillées de Penelope Fillon et saisis lors d'une perquisition à l'Assemblée nationale.

François Fillon participe à une conférence de presse à Paris, le 16 mars 2017.
François Fillon participe à une conférence de presse à Paris, le 16 mars 2017. (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

L'enquête sur les époux Fillon est élargie. L'information judiciaire, ouverte notamment pour détournement de fonds publics et abus de biens sociaux, porte également sur des suspicions d'"escroquerie aggravée", de "faux et usage de faux". Un réquisitoire supplétif a été délivré aux juges d'instruction, le 16 mars, par le parquet national financier, a appris franceinfo, confirmant une information du Monde publiée mardi 21 mars. 

D'après Le Monde, de nouveaux documents portant sur les heures travaillées de Penelope Fillon ont été saisis par les enquêteurs lors d'une perquisition à l'Assemblée nationale pendant le mois de mars. "Les enquêteurs se demandent si ces [documents] ne constituent pas des faux, établis pour justifier a posteriori les salaires versés à l’épouse du député de Paris et conforter la réalité de son travail d’assistante parlementaire", explique le journal.