Fonctionnaires: le gel de l'avancement est "sur la table" (Le Roux)

Le gouvernement est bien en train d'étudier le gel de l'avancement des fonctionnaires. Une piste parmi d'autres pour faire 50 milliards d'économies d'ici à 2017. Bruno le Roux, le chef de file des députés socialistes, reconnaît que le ministre de l'Economie a posé cette mesure "sur la table". Il était ce mercredi matin l'invité de "Questions d'info" sur LCP en partenariat avec France Info, le Monde et l'AFP.

(Maxppp)
Radio France

Mis à jour le
publié le

"Je sais que c'est sur la table. Je sais que Bernard
Cazeneuve aujourd'hui envisage ces mesures pour ensuite nous en faire la
proposition au Premier ministre, au président de la République et à la majorité
" a déclaré Bruno le Roux ce mercredi matin. Et le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale a fait une mise en garde : "Je dis d'ores et déjà ici que dans la fonction publique,
dans toutes les fonctions publiques, je serai attentif aux fonctionnaires qui
sont aujourd'hui les plus modestes".

Cette déclaration de Bruno le Roux, c'est le dernier épisode d'un feuilleton qui a commencé mercredi dernier. Au cours d'un déjeuner, le ministre de l'Education, Vincent Peillon, confie à quelques journalistes que parmi les pistes pour faire des économies, le gel des promotions et avancements des fonctionnaires de l'Education nationale est envisagé. Le soir même, il dément sur France Info. Mais nous maintenons nos informations. Des informations confirmées désormais par plusieurs sources. Et concernent tous les fonctionnaires, et peut-être même pour reprendre les mots de Bruno le Roux, "toutes les fonctions publiques".