Ils se mobilisent en faveur d'Eric Zemmour

Certains déplorent la décision de i-Télé de se séparer du polémiste.

Eric Zemmour à Lyon (Rhône), le 21 novembre 2014.
Eric Zemmour à Lyon (Rhône), le 21 novembre 2014. ( MAXPPP)

Mis à jour le , publié le

Le cas Eric Zemmour continue de diviser. i-Télé a annoncé, vendredi 19 décembre, mettre fin à sa collaboration avec le polémiste. Il était chroniqueur dans l'émission "Ça se dispute" depuis plusieurs années. Mais Eric Zemmour est au coeur d'une  polémique après des propos controversés sur l'islam. Plusieurs associations ont réclamé qu'il soit privé d'antenne. Un voeu visiblement entendu par i-Télé.

Des journalistes défendent la liberté d'expression

Premier à réagir. Celui qui lui donnait la réplique sur le plateau de "Ca se dispute". Nicolas Domenach a regretté sur Twitter la décision de la chaîne d'informations en continu. 

D'autres, sans partager les opinions de Eric Zemmour, déplorent aussi le choix de i-Télé .

Sur Twitter le rédacteur en chef du Figaro Magazine dit ne pas comprendre non plus. Pour lui, il s'agit de liberté d'expression.

Protestations à droite et au FN

Côté politique, le Front National réagit vivement. Marine Le Pen dénonce une censure détestable. 

Louis Alliot, vice-président du parti, demande lui le boycott de i-Télé. 

De son côté, Christine Boutin, fondatrice du Parti chrétien démocrate, a envoyé plusieurs tweets de soutien au polémiste.

Pour Nicolas Dupont-Aignan, président de Debout la France, "la pensée unique est bien faible pour interdire Zemmour. Plus que jamais besoin de débat et de liberté en France!"

Des internautes se mobilisent

Il y a aussi ceux qui défendent ardemment Eric Zemmour. Une pétition Touche pas à Zemmour a d'aileurs été mise en ligne, jeudi 18 décembre. Néanmoins, samedi 20 décembre, elle avait seulement recueilli 272 signatures. Dans les hashtags les plus populaires sur Twitter, #1EmissionpourZemmour est en troisième position des tendances, samedi. Mais il y a autant de partisans de Zemmour que d'opposants qui échangent autour de ce mot-clé.