La chaîne i-Télé met fin à sa collaboration avec son chroniqueur Eric Zemmour

Le polémiste participait à l'émission "Ça se dispute" depuis plusieurs années.

Le polémiste Eric Zemmour, le 21 novembre 2014 à Lyon (Rhône).
Le polémiste Eric Zemmour, le 21 novembre 2014 à Lyon (Rhône). (RICHARD MOUILLAUD / MAXPPP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Zemmour et i-Télé, c'est fini. La chaine d'information en continu a décidé vendredi 19 décembre de mettre fin à sa collaboration avec son chroniqueur Eric Zemmour, au coeur d'une vive polémique après des propos controversés sur l'islam."i-Télé a décidé de mettre fin à l'émission 'Ça se dispute', qui ne reprendra pas en janvier 2015", écrit la chaîne dans un communiqué sans donner plus de détails.

Dans une interview au Corriere della Sera, l'auteur du Suicide français avait évoqué l'exil forcé des musulmans vivant en France. Même s'il a réfuté avoir répondu à une question sur la "déportation de 5 millions de musulmans français", comme l'affirme le texte de l'entretien, datant du 30 octobre mais relayé récemment, ses propos ont suscité une vague d'indignation.

Le polémiste a dénoncé "une manipulation fantastique"

La plupart des associations antiracistes et de nombreuses personnalités politiques et culturelles ont engagé ces derniers jours des actions en justice contre Eric Zemmour et demandé aux médias qui l'emploient de cesser ces collaborations. Le polémiste a dénoncé "une manipulation fantastique".

"Nous avons perçu du trouble et de la colère autour des propos d’Eric Zemmour mais nous n’avons pas voulu agir dans la précipitation, pour ne pas qu’on puisse dire que nous avons été manipulés ou instrumentalisés", explique au Monde la directrice de la rédaction Céline Pigalle.

"Ses réponses n'ont pas dissipé le trouble"

Toujours selon Le Monde, La chaîne a réalisé un entretien avec son chroniqueur, "pour qu'il puisse exposer ses arguments". "Mais les réponses qu'il a apportées n'ont pas dissipé le trouble (...) On a de moins en moins le sentiment qu’on peut débattre" avec lui, poursuit Céline Pigalle. Cet entretien ne sera finalement pas diffusé.

Dans un communiqué, la Société des journalistes (SDJ) de la chaîne s'est "félicitée" de cette "prise de position forte" qu'elle "attendait""La SDJ après consultation estime dans sa très large majorité qu'Eric Zemmour, à cause des propos tenus n'a plus sa place d'éditorialiste sur l'antenne d'iTELE", indique le communiqué.