EN IMAGES. François Mitterrand : dix citations qui prouvent qu'il pourrait faire de la politique aujourd'hui

A l'occasion du centième anniversaire de la naissance de l'ancien président de la République, francetv info a sélectionné des déclarations qui remettent François Mitterrand au goût du jour.

"Mes chers compatriotes, je crois aux forces de l'esprit et je ne vous quitterai pas", disait François Mitterrand en adressant, le 31 décembre 1994, ses derniers vœux aux Français en tant que chef de l'Etat.

Cent ans après sa naissance, le 26 octobre 1916, force est de constater que le président socialiste, à la tête du pays entre 1981 et 1995, avait vu juste. Les responsables politiques usent régulièrement de références à l'ancien locataire de l'Elysée. 

Alors que François Hollande prononce un discours au Louvre en hommage à son prédécesseur, mercredi 26 octobre, franceinfo a sélectionné dix citations qui démontrent que l'esprit de l'ancien président de la République est toujours parmi nous.

1|10
Discours devant l'Assemblée nationale, le 8 mai 1968, au sujet des événements de Mai 68. (AFP)
2|10
Message lors d'un rassemblement de SOS Racisme à Paris, le 12 mars 1988. (GERARD MALIE / AFP)
3|10
Interview accordée au journal Libération, le 10 mai 1984, au sujet du tournant de la rigueur. (GABRIEL DUVAL / AFP)
4|10
Propos tenus à Sofia (Bulgarie), le 19 janvier 1989. (JEAN-LOUP GAUTREAU / AFP)
5|10
Interview accordée à L'Express, le 14 juillet 1989, à l'occasion du bicentenaire de la Révolution française. (CHARLES PLATIAU / REUTERS)
6|10
Interview sur France Inter, le 22 octobre 1991. (JOHN SCHULTS / REUTERS)
7|10
Entretiens avec la presse régionale, le 18 mars 1986. (MICHEL CLEMENT / AFP)
8|10
Citation tirée de l'essai Le coup d'Etat permanent, publié en 1964. (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)
9|10
Citation tirée de l'essai biographique Mémoires interrompus, publié après la mort de François Mitterrand, en avril 1996. (PHILIPPE WOJAZER / REUTERS)
10|10
Discours devant le Parlement européen à Strasbourg, le 17 janvier 1995. (JACKY NAEGELEN / REUTERS)