"Un personnage de roman", Emmanuel Macron dépeint par Philippe Besson

Écrivain, Philippe Besson a passé neuf mois aux côtés d'un homme qui au départ a fait figure d'utopiste et qui est aujourd'hui au Palais de l'Elysée. Son livre s'intitule "Un personnage de roman".

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Qu'est-ce qui a donné à Philippe Besson l'envie d'écrire ce livre ? "Peut-être le fait de m'inscrire dans cette tradition, les écrivains sont parfois intrigués par la conquête du pouvoir, dans sa dimension précisément romanesque, parce que des destins s'y révèlent, des destins s'y fracassent aussi d'ailleurs. Et puis cet homme-là, Emmanuel Macron, me semblait être un sujet extraordinaire pour un livre au fond, parce qu'il partait à l'abordage comme un corsaire, précisément pas en position de favori. Il partait sans troupes, sans argent, sans histoire à 38 ans, et je me suis dit a priori, il y a peu de chances pour que ça marche son aventure. Donc quelqu'un qui s'invente un destin et quelqu'un qui lutte contre l'improbable, pour un écrivain, il y a une matière formidable."

"Julien Sorel pour la dimension romantique"

À quel personnage de roman Emmanuel Macron fait-il penser ? "Il pourrait avoir de Rastignac le côté jeune provincial monté à la capitale, banquier comme lui, libéral comme lui, même si je crois qu'il n'a pas son cynisme", poursuit l'écrivain. "Ça pourrait être Julien Sorel pour la dimension romantique et en même temps la passion pour une femme un peu plus âgée que lui, mais au fond, il s'est inventé son propre personnage. Il est devenu lui-même et il a forgé ce qu'il a montré aux Français", analyse le romancier.

Le JT
Les autres sujets du JT
Philippe Besson sort son 17e roman
Philippe Besson sort son 17e roman (ULF ANDERSEN)