Statut de la Première dame : une pétition recueille près de 200 000 signatures

Le statut de la Première dame n'existe pas en France. Pendant la campagne électorale, Emmanuel Macron avait promis de fixer un cadre pour clarifier son rôle, mais une pétition sur Internet a recueilli plus de 200 000 signatures.

Voir la vidéo
FRANCE 3
avatar
France 3France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Brigitte Macron a été propulsée sur le devant de la scène à son entrée à l'Élysée, mais aussi pendant la campagne présidentielle. Une volonté d'Emmanuel Macron qui veut clarifier le rôle de l'épouse du chef de l'État. Alors qu'une charte devrait bientôt voir le jour, une pétition signée par près de 200 000 personnes s'oppose à la création de ce statut. À l'origine de cette initiative : Thierry-Paul Valette. "Ce qui m'embête c'est que l'on va interdir aux députés et aux sénateurs d'utiliser leur propre épouse parce que ce n'est pas quelque chose de moral. Pourtant, on va faire une exception pour la femme du président de la République parce que c'est l'épouse du président de la République. C'est contradictoire et ça me gêne", a-t-il déclaré.

Vers le modèle du couple Obama ?

À l'Élysée, Brigitte Macron possède un bureau, un directeur de cabinet, quelques collaborateurs et deux agents de sécurité. La Cour des comptes estime que ces moyens représentent 450 000 euros par an. Depuis Yvonne de Gaulle, les premières dames étaient cantonnées à un rôle de représentation. Elles se sont parfois investies dans de grandes causes comme la protection de l'enfance, ou la lutte contre le handicap. Emmanuel Macron pourrait s'inspirer du couple Obama. Brigitte Macron s'est emparée d'une grande cause : l'autisme. Elle reçoit déjà une centaine de lettres par jour.

Le JT
Les autres sujets du JT
Brigitte Macron, le 26 juillet 2017.
Brigitte Macron, le 26 juillet 2017. (THOMAS PADILLA / MAXPPP)