Six choses à savoir sur Sibeth Ndiaye, la conseillère d'Emmanuel Macron qui crève l'écran

La trentenaire a joué un rôle crucial pendant la campagne en s'occupant des relations entre le candidat et les journalistes, un rôle omniprésent dans le documentaire consacré à la campagne d'Emmanuel Macron, diffusé lundi sur TF1.

Sibeth Ndiaye, chargée des relations avec la presse auprès d\'Emmanuel Macron, le 6 mai 2017 au Touquet (Pas-de-Calais).
Sibeth Ndiaye, chargée des relations avec la presse auprès d'Emmanuel Macron, le 6 mai 2017 au Touquet (Pas-de-Calais). (ERIC FEFERBERG / AFP)
avatar
Benoît ZagdounFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Dans le documentaire Emmanuel Macron, les coulisses d'une victoire, diffusé lundi 8 mai, au lendemain du second tour de l'élection présidentielle, une figure est omniprésente aux côtés du candidat :  celle de Sibeth Ndiaye. Franceinfo vous présente cette jeune femme de 37 ans, qui était chargée des relations avec la presse dans l'équipe d'En marche !. Une membre de la garde rapprochée du président élu, jusqu'à présent inconnue du grand public, mais incontournable pour les journalistes qui ont couvert la campagne.

Elle a des racines africaines

Sibeth Ndiaye est née à Dakar, au Sénégal. Sénégalaise, elle a acquis la nationalité française en juin 2016. "J’ai mis beaucoup de temps à me décider", confie-t-elle à Jeune Afrique

"Une grande partie de ma famille réside au Sénégal, en particulier l’aînée de mes trois sœurs. Les autres vivent dans d’autres pays d’Afrique de l’Ouest, au Togo, dont est originaire ma mère, et au Nigeria. Nous sommes plutôt des globe-trotteuses", ajoute la jeune femme, qui parle wolof "couramment", assure le magazine. Son prénom, Sibeth, signifie "qui a gagné beaucoup de combats" en langue diola, indique l'hebdomadaire.

Elle a milité à gauche

Sibeth Ndiaye s'est engagée en politique alors qu'elle était encore étudiante, au sein de l'Unef, un syndicat étudiant historiquement proche du Parti socialiste. C'est donc tout naturellement que la militante étudiante rejoint les rangs du PS en 2002. Encartée, elle gravit les échelons du parti, jusqu'à devenir secrétaire nationale chargée de la petite enfance en 2009. Elle s'est ainsi engagée, lors de la présidentielle de 2007, contre Nicolas Sarkozy et les "dangers" qu'il faisait courir selon elle à la France.

Emmanuel Macron l'a rencontrée à Bercy

Sibeth Ndiaye a débuté en politique dans le service de presse de Claude Bartolone, alors qu'il présidait le conseil général de Seine-Saint-Denis. Elle a ensuite gagné Bercy, où elle a assuré les relations presse d'Arnaud Montebourg, d'abord ministre du Redressement productif puis de l'Economie.

Celui-ci finit par quitter le gouvernement, mais Sibeth Ndiaye, elle, reste au ministère. Emmanuel Macron conserve la jeune collaboratrice dans son équipe. Et lorsqu'il démissionne à son tour pour se lancer dans la bataille pour l'Elysée, elle l'accompagne.

Elle est très proche du président élu

Sibeth Ndiaye partage avec le futur chef de l'Etat un amour pour la langue française et la poésie, écrit Marie-Claire"Je me rappelle toujours avec émotion qu'au décès de ma mère, il avait eu la délicatesse de m'offrir un livre de Roland Barthes, Journal de deuil. Il m'a servi de livre de chevet pendant de longs mois", relate-t-elle, citée par le magazine féminin.

Elle a joué un rôle stratégique pendant la campagne

Sibeth Ndiaye a tenu un rôle clé auprès d'Emmanuel Macron ces derniers mois. Intermédiaire entre les médias et le candidat, mais aussi porte-parole, conseillère et soutien, elle était de tous les déplacements. Elle a joué de "sa cool attitude" avec adresse, écrit le Huffington Post : tantôt elle tutoie un journaliste et plaisante, tantôt elle recadre, hausse le ton et met les points sur les i.

Laurence Haïm, ex-correspondante d'i-Télé à la Maison Blanche qui a rejoint l'équipe d'Emmanuel Macron, vante à Jeune Afrique la "puissance de travail" de Sibeth Ndiaye : "C’est une excellente conseillère qui connaît parfaitement le fonctionnement de la presse." 

En route pour la Mayenne.

Une publication partagée par En Marche (@enmarchefr) le

Sibeth Ndiaye salue pour sa part "une équipe de dingues [qu'elle] love" , comme elle le lance sur Twitter à Yann L'Hénoret, le réalisateur du documentaire qui l'a révélée aux téléspectateurs.

Elle est comparée à Olivia Pope de la série "Scandal"

En regardant le documentaire, les téléspectateurs sont tombés sous le charme de la jeune femme et de son professionnalisme. Sur Twitter, certains l'ont comparée à Olivia Pope, un personnage de la série américaine Scandal. Dans cette fiction, la chargée de communication de la Maison Blanche est capable de gérer avec une redoutable efficacité les crises politiques affrontées par le président des Etats-Unis.