Oradour-sur-Glane : Emmanuel Macron en appelle au devoir de mémoire

 Emmanuel Macron était en déplacement ce vendredi 28 avril dans le village d'Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne). C'est là-bas que le 10 juin 1944, une unité SS avait massacré 642 habitants. 

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Emmanuel Macron tient un meeting à Châtellerault (Vienne) ce vendredi 28 avril au soir. "Cette semaine se termine et ça y'est le duel Macron-Le Pen s'est installé. Le candidat d''En marche !' l'a bien compris, serrer dans ses filets des élus deux partis dynamités ne suffit pas. Il sait qu'il doit l'emporter haut la main, car ce qu'il redoute, ce sont des scores qui se resserrent", explique Astrid Mezmorian, envoyée spéciale à Châtellerault.

Une visite très chargée en symboles

Une éventuelle victoire de justesse serait sans légitimité pour lui. "Alors dans cet entre-deux-tours, il convoque l'histoire, la bataille des images fait rage. Dimanche, il pourrait se rendre au mémorial de la Shoah. Cet après-midi, c'était Oradout-sur-Glane, ce village martyr", ajoute la journaliste. 642 martyrs, l'un des sommets de la barbarie nazie. Dans cette église les soldats de la division "Das Reich" ont tué et brûlé leurs victimes le 10 juin 1944.


Robert Hébras, le dernier survivant, raconte à Emmanuel Macron ce qu'il a vu ce jour-là : "Ce sont près de 450 hommes et enfants qui périssent". La visite est très chargée en symboles à l'heure où certains voient un parallèle entre la montée de l'extrême droite aujourd'hui et les heures sombres de la Seconde Guerre mondiale. "Hitler a été élu démocratiquement et ça s'est terminé avec six millions de morts à Oradour et ailleurs", confie Robert Hébras. Emmanuel Macron en a appelé au devoir de mémoire : "Oublier ou décider de ne pas se souvenir, c'est prendre le risque de répéter l'histoire et les erreurs".

Le JT
Les autres sujets du JT
Le candidat d\'En marche ! à l\'élection présidentielle, Emmanuel Macron, participe à une commémoration du génocide arménien, le 24 avril 2017 à Paris.
Le candidat d'En marche ! à l'élection présidentielle, Emmanuel Macron, participe à une commémoration du génocide arménien, le 24 avril 2017 à Paris. (CHRISTIAN HARTMANN / REUTERS)