"On ne nous dit rien" : Macron taille sa route... tout seul, regrettent ses soutiens politiques

Dans les rangs des soutiens politiques d'Emmanuel Macron, des voix s'élèvent pour regretter le manque de concertation dans les décisions de leur leader.

Emmanuel Macron à Alger, le 13 février 2017
Emmanuel Macron à Alger, le 13 février 2017 (STRINGER / AFP)
avatar
Julie Marie-LeconteRadio France

Mis à jour le
publié le

"Les décisions, il les prend seul." La phrase est lâchée par un rallié à Emmanuel Macron. Vendredi 10 février, l'équipe du candidat à l'élection présidentielle réunissait la presse pour communiquer sur le mode d'élaboration du programme du candidat. Y ont été abordées les questions de diagnostic ou de collaboration avec les comités locaux. Mais dans les rangs du mouvement En Marche !, les voix politiques qui regrettent l'opacité des prises de décision ne sont pas rares.

Des "comités politiques" au point mort

Emmanuel Macron et ses proches aiment afficher leur "transparence". Régulièrement, le leader d'En Marche ! invite ainsi un "comité politique" à se réunir. Composé à ses débuts d'une demi-douzaine de parlementaires chargés de phosphorer sur la stratégie du mouvement, il réunit désormais plus de trente élus. La machine s'est alourdie... et semble au point mort.

Un "grand machin", "café du commerce"

"C'est devenu un grand machin", regrette un "marcheur" de la première heure. "On se croirait au café du commerce", déplore de son côté un ami de toujours d'Emmanuel Macron. Lui regrette de ne plus voir très souvent son patron mettre les pieds dans ces réunions. Certains participants à ces "comités politiques" se font moins critiques. "Chacun donne son avis sur l'actualité du mouvement et de la concurrence", préfère souligner un député.

On ne prend pas de décision. On discute logistique et agenda.

un député, soutien d'Emmanuel Macron

à franceinfo

Résultat : quand on les interroge, les "politiques", dépendants du calendrier de communication de leur leader, sèchent souvent sur le détail du programme. "Ce sont les experts qui ont la main, résume l'un d'eux. On ne nous dit rien, en nous expliquant que c'est pour éviter de voir les infos sortir le lendemain dans la presse." Emmanuel Macron se serait-il mué en une rock star enfermée dans sa tour d'ivoire ? On n'en est pas là, tempère un soutien : "Emmanuel se nourrit de tout ce qu'on lui dit. C'est une éponge". Mais un autre complète : "On ne sait jamais comment il va arbitrer... Il arrive qu'il nous surprenne".