Le "bordel" évoqué par Emmanuel Macron choque les salariés de GM&S

S’agit-il d’un dérapage du chef de l’État ou de propos assumés ? Le président de la République a tenu, en aparté, des propos polémiques, provoquant la colère des salariés de GM&S qui étaient visés.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce matin, à l’entrée de l’usine GM&S de La Souterraine (Creuse), les visages sont fermés. La journée d’hier a laissé un goût amer aux salariés. Le président de la République était venu parler formation et emploi sur leur territoire. À quelques mètres de là, retenus par les forces de l’ordre, des employés de GM&S manifestent pour la préservation de leur emploi. Pendant ce temps-là, Emmanuel Macron discute avec le président de la région Nouvelle-Aquitaine. Ensemble, ils évoquent une fonderie non loin de là qui a du mal à recruter.

"On nous dit : 'vous n’aurez rien'"

"Il y en a certains, au lieu de foutre le bordel, ils feraient mieux d’aller regarder s’ils ne peuvent pas avoir des postes là-bas, parce qu’il y en a qui ont les qualifications pour le faire", a lâché Emmanuel Macron. L’expression passe mal, d’autant que la fonderie en question est à deux heures de route de La Souterraine, à Ussel (Corrèze). "Aujourd’hui on nous dit : 'vous les GM&S vous n’aurez rien. Vous êtes des faignants et vous n’avez qu’à aller travailler à 300 km ou 250 km de chez vous'', s’agace un salarié.

Le JT
Les autres sujets du JT
Lors d\'une visite au principal campus de formation aux métiers du BTP en Corrèze, Emmanuel Macron a lâché une petite phrase qui fait polémique.
Lors d'une visite au principal campus de formation aux métiers du BTP en Corrèze, Emmanuel Macron a lâché une petite phrase qui fait polémique. (MAXPPP)