Fiscalité : les grandes entreprises surtaxées

Une nouvelle taxe est à l'étude pour les grandes entreprises. Le gouvernement envisagerait une mesure fiscale temporaire pour récupérer jusqu'à 6 milliards d'euros. Jusqu'à présent, le gouvernement proposait plutôt des baisses de charges.

Voir la vidéo
France 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Banques, assurances, géants de la distribution ou groupes pharmaceutiques, une centaine de grandes entreprises pourraient bien payer plus d'impôts que prévu. Une surtaxe que Bercy promet limitée et temporaire. "Il n'y aura que les entreprises de plus d'un milliard de chiffre d'affaires qui seront impactées. Les petites entreprises ne seront pas concernées par ça. Ce n'est pas une taxe pérenne. Dès 2018 il y aura des allègements de taxes sur les entreprises", commente Olivier Damaisin, député LREM du Lot-et-Garonne.

Une mesure contestée

Pourquoi ce prélèvement supplémentaire a-t-il été décidé ? Pour compenser la suppression de la taxe à 3% sur les dividendes créée par François Hollande et retoquée récemment par la Cour de justice européenne. 6 milliards d'euros sont à trouver, d'où la surtaxe. Mais cette mesure fait débat chez les économistes. Ce revirement politique est moqué par l'opposition. Mais, selon Bercy, les promesses de campagne seront bien tenues, avec un impôt sur les sociétés en forte baisse d'ici la fin du quinquennat.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie et des Finances.
Le ministère de l'Economie et des Finances. (LOIC VENANCE / AFP)