Emmanuel Macron rend visite aux joueurs de l'Olympique de Marseille

Fan revendiqué de l'OM, le chef de l'Etat a même disputé un petit match avec quelques joueurs marseillais. 

Capture d\'écran du compte Instagram de Grégory Sertic montrant la visite du président de la République à la Commanderie, à Marseille, le 15 août 2017.
Capture d'écran du compte Instagram de Grégory Sertic montrant la visite du président de la République à la Commanderie, à Marseille, le 15 août 2017. (GREGORY SERTIC)
avatar
franceinfoFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Les joueurs de l'OM ont reçu la visite surprise d'un supporter un peu spécial, mardi 15 août. Emmanuel Macron a profité de ses vacances à Marseille pour se rendre au centre d'entraînement Robert-Louis-Dreyfus. Grand fan de l'OM, le président de la République s'est fait photographier, vêtu du maillot de la saison dernière, en compagnie de Grégory Sertic. 

Petite visite surprise du président de la république, supporter numéro 1 de l'Olympique de Marseille, merci président ⚪️@emmanuelmacron #olympiquedemarseille #macron

A post shared by Gregory Sertic (@gregorysertic) on

"Petite visite surprise du président de la République, supporter numéro 1 de l'Olympique de Marseille, merci président", écrit le défenseur marseillais qui publie la photo sur son compte Instagram. Boubacar Kamara, autre joueur marseillais, a également partagé un cliché du chef de l'Etat sur Twitter. 

"On a fait la République de Marseille contre l'Olympique de la France", plaisante, au micro de franceinfo, l'entraîneur de l'OM Rudi Garcia. Ses joueurs ont disputé un match, à quatre contre quatre, contre Emmanuel Macron et les membres du groupe de sécurité de la présidence de la République, qui assurent la protection de l'homme d'Etat. "C'était très bon enfant, c'était très détendu sous le soleil de Marseille", explique Rudi Garcia qui voit en Emmanuel Macron un homme abordable et très naturel. Quant à savoir s'il est bon joueur, le coach botte en touche. "Il est technique", confie-t-il pudiquement.