DIRECT. La composition du gouvernement sera annoncée demain à 15 heures, le temps de "vérifier la situation fiscale" des futurs ministres

L'Elysée souhaite que la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique puisse vérifier le profil des futurs ministres, selon le communiqué transmis par la présidence de la République.

L\'Hôtel de Matignon, à Paris, le 23 mars 2017.  
L'Hôtel de Matignon, à Paris, le 23 mars 2017.   (PHOTO12 / GILLES TARGAT / AFP)
logo
franceinfoJulie RasplusKocila MakdecheMargaux DuguetFrance Télévisions

Mis à jour le
publié le

Ce qu'il faut savoir

Les tractations vont durer 24 heures de plus. La composition du gouvernement sera annoncée mercredi 17 mai, à 15 heures, explique l'Elysée dans un communiqué transmis mardi après-midi. "Conformément à ses engagements de moraliser la vie publique, le président de la République, en lien avec le Premier ministre, a souhaité introduire un temps de vérification afin que la direction générale des Finances publiques et la Haute Autorité pour la transparence de la vie publique puissent réaliser les diligences nécessaires", explique la présidence de la République. 

"Ce n'est pas sain pour la démocratie." La nomination d'Edouard Philippe continuer de semer le trouble à gauche comme à droite. Invité des "4 Vérités" sur France 2, Bernard Accoyer a dit à son tour qu'il regrettait ce choix. "Ce n'est pas sain pour la démocratie. On parle de personne au lieu de parler de programme", a déclaré le secrétaire général du parti Les Républicains. Avant d'ajouter qu'Edouard Philippe "s'est mis en dehors de notre famille politique, il l'a quittée lui-même. Il va défendre [nos] adversaires." François Baroin, chef de file des Républicains pour les élections législatives, a estimé sur BFM TV que ce que propose le nouveau chef de l'Etat Emmanuel Macron n'est "pas une recomposition", mais "du dynamitage".

"Un gouvernement rassembleur de compétences." Quelques heures après sa nomination au poste de Premier ministre, Edouard Philippe était l'invité du "20 heures" de TF1, lundi 15 mai. Il a expliqué vouloir proposer à Emmanuel Macron "un gouvernement rassembleur de compétences". Sans donner d'indices sur d'éventuels noms, "la première question qu’on se pose", dit-il, "c'est : 'est-ce qu’on va être capable de donner à la France une majorité de progrès ?'" Il assure que le gouvernement sera à l'image de la majorité voulue par le président : "Des gens issus de la droite, comme je le suis, des gens issus de la gauche, comme [Emmanuel Macron] peut l’être, des gens qui viennent de la société civile pour essayer de faire avancer le pays." 

"Main tendue par Emmanuel Macron."  "On ne peut quand même pas considérer que ce soit une mauvaise nouvelle d'avoir un Premier ministre de droite", a réagit Nathalie Kosciusko-Morizet sur France 2. La député de l'Essonne fait partie de la vingtaine de politiques de droite et du centre qui ont appelé, lundi, à "répondre à la main tendue" par Macron après la nomination d'un Premier ministre issu du parti Les Républicains. Ces personnalités demandent à leur famille "à prendre la mesure de la transformation politique qui s'opère". Parmi les signataires : Gérald Darmanin, maire de Tourcoing (Nord), Christian Estrosi, maire de Nice (Alpes-Maritimes), les députés LR des Hauts-de-Seine et de Seine-et-Marne Thierry Solère et Franck Riester, ainsi que l'ancien ministre, Jean-Louis Borloo.

Le live

Suivez le live et réagissez en direct
#GOUVERNEMENT

Retrouvez ici l'intégralité de notre live #GOUVERNEMENT

15h47 : Tiens, @EmmanuelMacron a menti. Pour une surprise. 😡 #gouvernement #DroitsDesFemmes

15h48 : Sur Twitter, Caroline de Haas, à la tête du mouvement contre la loi Travail et candidate aux législatives, rappelle qu'Emmanuel Macron s'était engagé à conserver un ministère du Droit des femmes. Finalement, cette question est confiée à une secrétaire d'Etat auprès du Premier ministre, Marlène Schiappa, et l'intitulé de son poste évoque plutôt "l'Egalité des femmes et des hommes".

15h44 : J'ai accepté de poursuivre mon action en rejoignant le gouvernement en tant que ministre d'Etat à la Transition écologique et solidaire.


15h44 : "Ceux qui me connaissent savent qu'être ministre n'est pas pour moi un objectif en soi. (...) J'ai l'intention, sans en avoir la certitude, que la donne politique ouvre une nouvelle opportunité d'action que je ne peux pas ignorer."


Nicolas Hulot explique, dans un message sur Twitter, la raison pour laquelle il a accepté d'entrer au gouvernement, dont il sera le numéro 2.

15h41 : Et bientôt à Cannes!

15h41 : Merci!

15h41 : Extrêmement fier de la confiance du PR et du PM. Je m'engage au service des français et des alpins des #AlpesdeHauteProvence. #gouvernement

15h41 : Honoré de la confiance du Président @EmmanuelMacron et du Premier ministre @EPhilippe_LH, je donnerai toute mon énergie à nos territoires.

15h43 : Sur Twitter, plusieurs ministres réagissent à leur nomination : Richard Ferrand nommé à la Cohésion des territoires, Christophe Castaner, le nouveau porte-parole du gouvernement, et Françoise Nyssen, la ministre de la Culture, sans doute attendue rapidement sur la Croisette.

15h38 : Voici en images l'annonce du nouveau gouvernement par le secrétaire général de l'Elysée, Alexis Kohler.

15h25 : Parmi les profils issus de la société civile, la culture a été confiée à Françoise Nyssen, qui dirigeait la maison d'édition Actes Sud. Libération avait fait son portrait en 2016.

15h21 : Le @WWFFrance sera particulièrement attentif à 4 chantiers : #AccordDeParis, #NDDL, #LTE, #Grenelle de l'agriculture et de l'alimentation.

15h21 : .@N_Hulot fait le pari de peser de l'intérieur, il pourra compter sur un @WWFFrance exigeant car constructif.

15h20 : L'ONG WWF se réjouit de la nomination de Nicolas Hulot comme ministre de la Transition écologique et solidaire et numéro 2 du gouvernement.

15h19 : Le gouvernement est paritaire : 9 ministres et 2 secrétaires d'Etat sont des femmes, et autant d'hommes, si on ne compte pas le Premier ministre.

15h17 : Il ne tiendra pas 6 mois dans ce gouvernement. Il finira par démissionner...

15h17 : Il y a de belles surprises : Hulot, Flessel, Buzyn,... des gens qui connaissent le sujet qui leur a été attribué. Par contre Bayrou à la justice... quelqu'un peut m'expliquer ? Pourquoi pas un ancien avocat, juge ou magistrat ?

15h24 : Voici la liste complète des 18 ministres et 4 secrétaires d'Etat nommés au sein de ce gouvernement :

• Gérard Collomb, ministre d'Etat, ministre de l'Intérieur.

• Nicolas Hulot, ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire.

• François Bayrou, ministre d'Etat, ministre de la Justice.

• Sylvie Goulard, ministre des Armées.

• Jean-Yves Le Drian, ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

• Richard Ferrand, ministre de la Cohésion des territoires.

• Bruno Le Maire, ministre de l'Economie.

• Laura Flessel, ministre des Sports.


• Françoise Nyssen, ministre de la Culture

• Agnès Buzyn, ministre de la Santé.

• Gérald Darmanin, ministre de l'Action et des Comptes publics.


• Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Education.

• Jacques Mézard, ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation.

• Annick Girardin, ministre des Outre-mer


• Elisabeth Borne, ministre chargée des Transports auprès de Nicolas Hulot.

• Muriel Pénicaud, ministre du Travail

• Frédérique Vidal, ministre de l'Enseignement supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

• Marielle de Sarnez, ministre déléguée aux Affaires européennes auprès de Jean-Yves Le Drian.

Et les secrétaires d'Etat :

• Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement en charge des Relations avec le Parlement.

• Marlène Schiappa, chargée de l'Egalité des femmes et des hommes.

• Sophie Cluzel, chargée des Personnes handicapées.

• Mounir Mahjoubi, chargé du Numérique.

15h14 : Parmi les surprises de ce gouvernement, on note que Jean-Yves Le Drian ne reste pas au ministère de la Défense comme pressenti, mais passe à l'Europe et aux Affaires étrangères. Son précédent poste, renommé ministre des Armées, revient à Sylvie Goulard.

15h11 : Le cumulard de Bretagne Jean-Yves Le Drian revient je croyais que Macron voulait mette que des nouveaux on prend les mêmes

15h11 : On voit bien que monsieur Bayrou est un pantin, un jour à gauche un jour à droite. "Je n'ai rien demandé à Macron", disait-il ?

15h10 : Excellent choix! Depuis le temps que Nicolas Hulot se bat et propose de vraies rformes environnementales pour notre bien etre à tous et celui de nos enfants et petits enfants. Il était temps.

15h11 : Dans les commentaires, vous saluez la nomination de Nicolas Hulot, mais la présence de François Bayrou (MoDem) et Jean-Yves Le Drian (PS) vous déçoit.

15h09 :

Le premier Conseil des ministres de ce nouveau gouvernement se tiendra demain à 11 heures.

15h07 : Jean-Michel Blanquer est nommé ministre de l'Education.

15h06 : Françoise Nyssen est nommée ministre de la Culture.

15h06 : Agnès Buzyn est nommée ministre de la Santé.

15h05 : Au total, 18 ministres et quatre secrétaires d'Etat ont été nommés. On y trouve deux membres des Républicains : Bruno Le Maire et Gérald Darmanin.

15h04 : Gérald Darmanin est nommé ministre de l'Action et des Comptes publics.

15h03 : Marielle de Sarnez est nommée ministre déléguée aux Affaires européennes auprès de Jean-Yves Le Drian.

15h03 : Laura Flessel est nommée ministre des Sports.

15h03 : Bruno Le Maire est nommé ministre de l'Economie.

15h03 : Richard Ferrand est nommé ministre de la Cohésion des territoires.

15h01 : Jean-Yves Le Drian est nommé ministre de l'Europe et des Affaires étrangères.

15h03 : Sylvie Goulard est nommée ministre des Armées.

15h01 : François Bayrou est nommé ministre de la Justice.

15h01 : Nicolas Hulot, ministre d'Etat, ministre de la Transition écologique et solidaire.

15h00 : Gérard Collomb est nommé ministre de l'Intérieur.

15h00 :

Le nouveau gouvernement doit être annoncé à 15 heures à l'Elysée. Suivez en direct l'édition spéciale de France 2.

14h52 : Edouard Philippe s'était ainsi abstenu de voter sur le mariage pour tous, mais était un des onze à ne pas avoir voté contre le texte. Il s'est opposé à la déchéance de nationalité, à la loi sur la transparence de la vie publique, mais pas au redécoupage des régions.



(KAMIL ZIHNIOGLU / AP / SIPA)

14h49 : La composition du nouveau gouvernement doit être annoncée dans un quart d'heure et Edouard Philippe est actuellement à l'Elysée. Avant l'annonce, nous nous sommes penchés sur la carrière de député du Premier ministre et ses votes sur les principaux textes du quinquennat de François Hollande.

14h16 : Faisons le point sur les principales infos de la journée à 14h :

La composition du gouvernement d'Edouard Philippe doit être annoncée dans une heure. Un retard qui s'explique par l'examen minutieux des situations fiscales des futurs ministres, selon l'Elysée. Nombre d'élus de la droite et du centre ont annoncé qu'ils suivaient Macron : on fait le compte ici.

• L'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre Francis Heaulme. Vous pouvez suivre l'audience en direct grâce à notre journaliste sur place.


• Après quinze ans passés à la tête du JT de France 2, David Pujadas annonce qu'il ne sera pas reconduit à la présentation du "20 heures", à partir de septembre.

Le président du jury, Pedro Almodovar, est arrivé sur la Croisette, le tapis rouge est déroulé et le dispositif de sécurité est déployé : le 70e festival de Cannes s'ouvre ce soir, avec la projection du nouveau film d'Arnaud Desplechin, Les Fantômes d'Ismaël.

13h01 : Voici les trois articles les plus consultés en ce moment sur notre site :

Notre compteur des élus de droite qui se sont dit prêts à suivre Emmanuel Macron : nous en avons compté 171 pour l'instant.


L'histoire de ce militant EELV qui a perdu sa place de suppléant pour avoir posé travesti sur l'affiche de candidature.


A deux heures de l'annonce officielle, notre article sur ceux qui pourraient faire partie du nouveau gouvernement.

12h07 : A midi, on rembobine les infos de la journée :

Les situations fiscales des futurs ministres sont passées au crible pour dénicher les éventuels conflits d'intérêts. Et c'est ce qui a retardé l'annonce de la composition du gouvernement, reportée aujourd'hui à 15 heures. De leurs côtés, nombre d'élus de la droite et du centre ont annoncé qu'ils suivaient Macron. On fait le compte ici.

• L'avocat général a requis la réclusion criminelle à perpétuité contre Francis Heaulme. Vous pouvez suivre l'audience en direct grâce à notre journaliste sur place.


• Après quinze ans passés à la tête du JT de France 2, David Pujadas annonce qu'il ne sera pas reconduit à la présentation du 20 heures, à partir de septembre.

Nouveau scandale pour Donald Trump. Le président américain est accusé d'avoir fait obstruction à la justice, en demandant le classement d'une enquête visant son ex-conseiller à la sécurité nationale. Explications.

Le président du jury, Pedro Almodovar, est arrivé sur la Croisette, le tapis rouge est déroulé et le dispositif de sécurité est déployé : le 70e festival de Cannes s'ouvre ce soir, avec la projection du nouveau Desplechin.

11h10 : Entourage @EPhilippe_LH: "La liste est désormais constituée à 80%." #compositionGouvernement @BFMTV

11h10 : On tient le bon bout du côté de Matignon. Selon l'entourage de Premier ministre Edouard Philippe, la liste des nouveaux ministres est désormais quasi complète. Verdict à 15 heures.

11h05 : A part NKM, Estrosi, Solère, quels élus de droite vont suivre Emmanuel Macron ? Franceinfo dresse la liste de tous ceux qui font le choix de soutenir le nouveau président. Pour le moment, ils sont 171.

10h38 : "C'était mon premier jour de congé maternité, parce que j'étais enceinte. Je me suis dit que j'allais pouvoir me reposer. J'étais dans le métro, je rejoins un ami pour aller déjeuner et je vois le nom de François Hollande qui s'affiche sur mon téléphone."


C'est l'heure des souvenirs pour les bientôt ex-membres du gouvernement. Interrogée par franceinfo, Juliette Méadel raconte son entrée au gouvernement, en février 2016.

09h43 : La députée Cécile Duflot était sur le plateau de franceinfo, ce matin. Elle a commenté la choix du Premier ministre, ainsi que les rumeurs autour d'une possible entrée de Nicolas Hulot dans le gouvernement.




(franceinfo)

09h14 : Il est un peu plus de 9 heures, on refait le tour des principaux titres :

Les situations fiscales des futurs ministres sont passées au crible pour dénicher les éventuels conflits d'intérêts. Et c'est ce qui a retardé l'annonce de la composition du gouvernement, reportée aujourd'hui à 15 heures. En attendant, voici notre liste (non exhaustive) des prétendants.

Un jour passe et c'est un nouveau scandale qui frappe Donald Trump. Le président américain est accusé d'avoir fait obstruction à la justice, en demandant le classement d'une enquête visant son ex-conseiller à la sécurité nationale. Explications.

Le président du jury, Pedro Almodovar, est arrivé sur la Croisette, le tapis rouge est déroulé et le dispositif de sécurité est déployé : le 70e festival de Cannes s'ouvre ce soir, avec la projection du nouveau Desplechin.

• Après les plaidoiries, hier, place au réquisitoire. Le procès de Francis Heaulme touche à sa fin. Vous pouvez suivre l'audience en direct grâce à notre journaliste sur place.