Déficit public : comment passer sous la barre des 3 % ?

Alors que la Cour des comptes devrait épingler l'état des finances publiques, le journaliste de France 2, François Lenglet, analyse la situation et évoque des solutions éventuelles pour passer sous la barre des 3 %.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

3% de déficit public ? Cet objectif semble atteignable pour le journaliste de France 2, François Lenglet . "On va probablement le respecter, d'abord parce qu'Emmanuel Macron s'y est engagé. Il veut respecter ces 3% pour éviter un conflit avec l'Europe sur ce sujet. Son idée, c'est d'utiliser le crédit politique de la France et le sien propre sur d'autres sujets plus importants, comme la réforme des travailleurs détachés ou bien l'avenir de la zone euro. J’ajouterai que, sur ce sujet, l'Europe serait d'autant moins tolérante que sur les 28 pays, il n'y en a plus que deux qui ont un déficit à 3 % : l'Espagne et la France. Sur ces 28 pays il y en a déjà douze qui sont en situation d'équilibre budgétaire, soit en situation d'excédent", rappelle François Lenglet.

Geler 4 à 5 milliards d'euros

Le gouvernement peut s'y prendre de différentes manières. "Pour 2017, pour arriver à un déficit de 3% pile, il suffirait de geler 4 à 5 milliards d'euros. C'est un peu plus du centième des dépenses de l'État. Ça n'est pas si compliqué. En revanche pour 2018, l'équation pourrait être plus complexe, au point de forcer à différer certaines des baisses d'impôt promises. Par exemple pour les entreprises la transformation du fameux CICE en baisse des charges. (...) Autre piste évoquée ce matin par le journal l'Opinion, le report, de la réforme de l'ISF, l'impôt sur la fortune, qui permettrait de gagner 3 milliards d'euros", conclut le journaliste.

Le JT
Les autres sujets du JT
Le ministère de l\'Economie à Paris.
Le ministère de l'Economie à Paris. (MaxPPP)