Code du travail : un référendum en entreprise à l'initiative du patron

Le gouvernement souhaite élargir le référendum aux entreprises et permettre aux patrons d'interroger directement les salariés. Alors est-ce plus démocratique et quelle place pour les syndicats ?

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France 2France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Permettre au patron de poser une question directement aux salariés, c'est l'idée du gouvernement : élargir le référendum en entreprise. Un référendum c'est déjà possible depuis le premier janvier. Des syndicats minoritaires peuvent en proposer un. Avec la réforme du Code du travail, ce pouvoir serait aussi donné à l'employeur qui pourrait directement consulter ses salariés sur le temps de travail, les salaires ou la fixation des congés par exemple.

Donner la parole aux salariés

Un chef d'entreprise qui les interroge sans le filtre d'un syndicat, ces salariés sont partagés. " C’est une continuité, je pense, de la démocratie participative en entreprise " explique un homme." Ça m'inquiète parce que je pense que le rôle du syndicat est diminué de ce fait" exprime un autre. Alors ne pas toujours passer par le syndicat est-ce synonyme de plus de démocratie, c'est le point de vue du patronat qui revendique de donner la parole aux salariés. Le patron ne pourrait déclencher un référendum qu’après négociations avec les syndicats minoritaires.

Le JT
Les autres sujets du JT
Comment sommes-nous vus par les travailleurs étrangers installés en France. Aujourd\'hui la vision d\'une américaine.
Comment sommes-nous vus par les travailleurs étrangers installés en France. Aujourd'hui la vision d'une américaine. (MAXPPP)