Alexis Corbière compare la caricature d'Emmanuel Macron à une affiche nazie

Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, compare samedi, la caricature d'Emmanuel Macron publiée par Les Républicains, à la propagande antisémite nazie.

Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon pour l\'élection présidentielle de 2017, invité du 8h30 politique de franceinfo, le samedi 15 octobre 2016.
Alexis Corbière, porte-parole de Jean-Luc Mélenchon pour l'élection présidentielle de 2017, invité du 8h30 politique de franceinfo, le samedi 15 octobre 2016. (RADIO FRANCE)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

"Cela m'a choqué et cela me rappelle une affiche du parti nazi dans les années 30 (...) où l'on voit un personnage avec un haut de forme et un nez crochu", a réagi Alexis Corbière, le porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, samedi 11 mars, après la publication d'une caricature d'Emmanuel Macron sur le compte Twitter du parti Les Républicains. On y voit le candidat d'En Marche ! déguisé en banquier, cigare à la bouche, le nez crochu avec un haut de forme. Le titre du dessin : "La vérité sur la galaxie Macron".

>> A lire : la réaction complète d'Alexis Corbière

Les Républicains ont posté sur Twitter une caricature polémique d\'Emmanuel Macron, vendredi 10 mars, avant de supprimer le tweet.
Les Républicains ont posté sur Twitter une caricature polémique d'Emmanuel Macron, vendredi 10 mars, avant de supprimer le tweet. (LES REPUBLICAINS / TWITTER)

Pas de plainte déposée

Sur franceinfo vendredi, Alain Jakubowicz, le président de la Ligue internationale contre le racisme et l'antisémitisme (Licra) a exprimé sa consternation : "C'est absolument terrifiant. Je ne sais pas si j'ai envie de hurler, de pleurer ou de tout laisser tomber." Pour le président de la Licra, difficile de comprendre comment des responsables ont pu laisser passer une telle image sur un compte officiel.

N'importe quelle personne un minimum éduquée bondit lorsqu'il voit ça

Alain Jakubowicz, président de la Licra

à franceinfo

Le mouvement En Marche ! a, de son côté, dénoncé "des dérives inacceptables" dans cette campagne. Pour Sylvain Fort, directeur de la communication d'En Marche ! interviewé sur franceinfo, "on voit que l'imaginaire des Républicains aujourd'hui va puiser aux sources les plus infectes de notre histoire". Le mouvement En Marche ! a exclu toutefois de porter plainte.

La caricature retirée

De son côté, Bernard Accoyer, le secrétaire général des Républicains, a présenté vendredi des excuses au nom du parti . Il se dit "conscient que la caricature d'Emmanuel Macron, que le compte Twitter des Républicains avait diffusée et retirée sur les réseaux sociaux, a pu être mal interprétée. Je tiens, au nom de tous les Républicains, à présenter mes excuses à ceux qui ont pu être blessés ou choqués", a-t-il déclaré. Dans un communiqué il a également ajouté : "Je tiens à rappeler l'engagement total de notre mouvement pour défendre les valeurs de la République."