Nommée ministre, Emmanuelle Cosse quitte Europe Ecologie-Les Verts

Le départ de la secrétaire nationale du parti, jeudi, constitue une nouvelle étape dans la scission au sein de la famille écologiste.

La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, adresse ses vœux à la presse, le 8 janvier 2016, à Paris.
La secrétaire nationale d'Europe Ecologie-Les Verts, Emmanuelle Cosse, adresse ses vœux à la presse, le 8 janvier 2016, à Paris. (MAXPPP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Europe Ecologie-Les Verts (EELV) perd sa patronne. La nouvelle ministre du Logement et de l'Habitat durable, Emmanuelle Cosse, a annoncé, jeudi 11 février, qu'elle quittait son poste de secrétaire nationale du parti, dont elle se met en retrait. Elle sera remplacée par David Cormand, jusqu’alors secrétaire national adjoint. 

Emmanuelle Cosse, qui a annoncé jeudi quitter son poste secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts après avoir accepté à 41 ans de devenir ministre du Logement de Manuel Valls, est une femme "hyper-déterminée" aux engagements militants successifs.Emmanuelle Cosse, qui a annoncé jeudi quitter son poste secrétaire nationale d'Europe Écologie-Les Verts après avoir accepté à 41 ans de devenir ministre du Logement de Manuel Valls, est une femme "hyper-déterminée" aux engagements militants successifs.Elle dit s'engager à "travailler pour la réussite de la gauche et de l'écologie".

Emmanuelle Cosse estime que le parti est entré "dans une autre histoire politique" que la sienne, évoquant "une forme de rupture vis-à-vis de la majorité" qu'elle ne partage pas. "Il faut des écologistes partout", affirme-t-elle.

EELV "désapprouve" sa participation au gouvernement

Dans un communiqué, EELV a déclaré prendre acte de l’entrée d’Emmanuelle Cosse au ministère du logement. "EELV désapprouve cette participation et regrette cette décision personnelle alors que la politique gouvernementale est malheureusement incompatible avec des orientations écologistes, de justice sociale, solidaires, et à même de construire une société apaisée", ont indiqué les porte-parole nationaux du parti.

Pour succéder à Emmanuelle Cosse, David Cormand a été désigné secrétaire national par interim dans le cadre d’une direction collégiale, a par ailleurs indiqué le communiqué. 

Une consultation sur Notre-Dame-des-Landes ?

Selon une porte-parole d'EELV, Sandrine Rousseau, Emmanuelle Cosse a obtenu pour prix de son entrée au gouvernement une consultation de la population sur le projet d'aéroport de Notre-Dame-des-Landes, près de Nantes (Loire-Atlantique). "Elle l'a dit aux membres du bureau exécutif après nous avoir annoncé qu'elle entrait au gouvernement, a-t-elle ajouté. Ça aurait été mieux qu'elle obtienne l'arrêt de Notre-Dame-des-Landes." 

EELV demande l'abandon de ce projet, que défend au contraire l'ancien maire de Nantes, Jean-Marc Ayrault, qui fait son retour au gouvernement au poste de ministre des Affaires étrangères.