Emmanuelle Cosse n'est plus membre d'Europe Ecologie-Les Verts

Le parti écologiste a considéré que son entrée au gouvernement était une "démission" du parti.

La ministre du Logement Emmanuelle Cosse arrive à Matignon, le 18 février 2016.
La ministre du Logement Emmanuelle Cosse arrive à Matignon, le 18 février 2016. (KENZO TRIBOUILLARD / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

De secrétaire nationale à indésirable en quelques semaines. La nouvelle ministre du Logement Emmanuelle Cosse n'est plus membre d'Europe Ecologie-Les Verts, indique Le Lab d'Europe 1 dimanche 21 février.

Après être entrée au gouvernement contre l'avis de son parti, elle avait quitté son poste de secrétaire nationale du mouvement et annoncé sa "mise en retrait" des activités militantes. Une décision qui a amené les instances régionales d'Europe Ecologie-Les Verts, auxquelles était rattachée la nouvelle ministre, à "signifier" à celle-ci qu'elles "prennaient acte de sa démission" du parti, explique Le Lab.

Pour le site internet, cette méthode permet au parti, qui ne voulait donner l'impression d'éjecter son ancienne patronne, "de faire porter la responsabilité de la rupture" à Emmanuelle Cosse. Celle-ci pourra toutefois, si elle le désire, contiinuer à siéger au sein du groupe écologiste du conseil régional d'Ile-de-France, où elle est élue, précise Le Lab.