EN IMAGES La carrière politique du couple Balkany en neuf citations

Francetv info fait le tour des déclarations les plus fortes d'Isabelle et de Patrick Balkany. 

Mis à jour le , publié le

Le couple Balkany se défend. Poursuivie avec son époux pour "blanchiment de fraude fiscale", "corruption" et "blanchiment de corruption", Isabelle Balkany a répondu aux accusations dans une interview au Journal du dimanche, dimanche 16 août. Sur la villa Pamplemousse, saisie par la justice et récemment vendue, elle déclare : "J'ai eu de l'argent de ma famille, et je l'avais placé dans cette villa pour mes enfants." Avant d'ajouter : "Je n'y suis pour rien si j'ai été élevée dans un hôtel particulier de 3 000 m2 dans le 16e et si, enfant, j'allais en Rolls à l'école !". 

Le couple Balkany sait se faire remarquer. Sa carrière politique est jalonnée de petites phrases plus ou moins bien senties. Patrick Balkany n'est d'ailleurs pas le dernier à faire des déclarations fracassantes. Francetv info a sélectionné neuf citations marquantes. 

1|9
Le dimanche 16 août 2015, Isabelle Balkany se défend dans le "JDD" des accusations qui pèsent sur son couple. MARTIN BUREAU / AFP
2|9
En avril 2015, Patrick Balkany pique une grosse colère contre les médias, qui enquêtent sur son train de vie, lors d'un conseil municipal à Levallois-Perret. NICOLAS MESSYASZ / SIPA
3|9
En décembre 2013, attaqué par une opposante socialiste lors d'un conseil municipal, Patrick Balkany se défend et clame haut et fort : "Levallois, c'est moi !" CHRISTOPHE PETIT TESSON / MAXPPP
4|9
Cette petite phrase, sur les poursuites judiciaires engagées à son encontre, sera nommée pour le prix de l'humour politique en 2010. Patrick Balkany renouvelle sa déclaration en septembre 2013 sur le plateau de l'émission "Salut les Terriens" sur Canal+. WITT / SIPA
5|9
Le 6 avril 2010, Isabelle Balkany réagit à la supposée relation de son mari avec Brigitte Bardot dans une interview donnée au "JDD". MAXPPP
6|9
Lors d'un discours prononcé en 2009, Balkany se serait amusé de son absentéisme chronique à l'Assemblée nationale. REVELLI-BEAUMONT / SIPA
7|9
Isabelle Balkany précise en février 2010 que son mari ne souhaite pas devenir ministre. Une déclaration qui fait suite aux critiques émises le 17 février par Patrick Balkany à l'encontre de la ministre de l'Outre-mer de l'époque, Marie-Luce Penchard, qui devrait selon lui être "virée du gouvernement". CHARLES PLATIAU / REUTERS
8|9
Patrick Balkany fait cette déclaration en 2009 lors d'une réunion du mouvement national des élus locaux (MNEL). "Charles Pasqua est l'homme qui m'a poussé à faire de la politique, qui m'a poussé à aller conquérir Levallois, qui était son fief", a précisé sur BFMTV le maire (Les Républicains) à la mort de l'ancien ministre de l'Intérieur, en juin 2015. MAXPPP
9|9
En 2005, Patrick Balkany est piégé par les Yes Men, des altermondialistes spécialisés dans le détournement. Le maire croyait s'exprimer sur une télévision américaine. MAXPPP