Départementales : le FN en tête à 28%, selon un sondage

Ces élections pour renouveler l'ensemble des conseils départementaux se tiendront en mars 2015.

Marine Le Pen prononce un discours, le 29 novembre 2014, au Congrès du Front national, à Lyon (Rhône).
Marine Le Pen prononce un discours, le 29 novembre 2014, au Congrès du Front national, à Lyon (Rhône). (JEFF PACHOUD / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

A quatre mois des élections départementales, le FN se place dans la meilleure des positions. Selon une enquête d'opinions Odoxa-Orange/Presse régionale/France inter/L'Express publiée mardi 16 décembre, 28% des Français comptent voter pour le Front national aux élections de mars 2015. L'UMP obtiendrait 25%, "le PS et ses alliés" 17%. Le Front de gauche est crédité de 9%, l'UDI et Europe Ecologie-Les Verts de 7% chacun, le MoDem de 5%, l'extrême gauche de 2%. 27% des sondés de l'échantillon ne se sont pas prononcés.

Le FN, un parti comme les autres pour 58% des sondés

Si un second tour de ces élections qui visent à renouveler l'ensemble des conseils départementaux devait mettre aux prises le PS, l'UMP et le Front national, ces partis obtiendraient respectivement 32%, 39% et 29% (là encore, 27% ne se prononcent pas). Odoxa souligne toutefois que cette hypothèse d'une triangulaire n'est "sans doute pas la plus probable" car il faut obtenir 12,5% des inscrits pour figurer au second tour.

D'autre part, 58% des personnes interrogées (contre 42% en septembre 2010 et 53% en mars 2014) sont d'accord avec l'idée que "le Front national devrait être à présent considéré comme un parti comme les autres". 41% ne sont pas d'accord avec cette proposition. Enfin, Marine Le Pen et sa nièce Marion Maréchal-Le Pen sont les personnalités les plus rejetées par les sondés, en l'occurrence par 54% d'entre eux.

Enquête réalisée par internet les 11 et 12 décembre auprès d'un échantillon de 1 002 personnes, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas).