Vers une perpétuité réelle pour les terroristes ?

La réforme de la déchéance de nationalité enlisée, une piste lancée par NKM va être examinée par l'exécutif : la perpétuité effective.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

Alors que la Belgique est frappée par le terrorisme, en plein hémicycle, Nathalie Kosciusko-Morizet ouvre un nouveau débat en posant cette question : "Salah Abdeslam a été arrêté. Il sera sans doute condamné. Mais combien de temps restera-t-il vraiment en prison ?"

Elle souhaite que la perpétuité soit réellement une peine de prison à vie pour les terroristes. Actuellement, un terroriste condamné à perpétuité peut sortir après une période de sûreté de 22 ans, bientôt étendue à 30 ans. Pour la députée Les Républicains, c'est insuffisant.

Contraire aux Droits de l'homme

Manuel Valls s'est dit ouvert au débat, tout comme Ségolène Royal. Mais une partie de la majorité parle de surenchère, comme le patron des députés PS, Bruno Le Roux, qui dénonce une dérive populiste. La perpétuité effective est contraire aux consignes de la Convention européenne des Droits de l'homme. Comme pour la déchéance de nationalité, ce débat pourrait bien finir dans l'impasse.

Le JT
Les autres sujets du JT