Révision de la Constitution : le révélateur des divisions à droite

Le débat continue sur la réforme constitutionnelle. Ce mardi 9 février, Nicolas Sarkozy a donné sa consigne aux députés Les Républicains. Mais ses troupes avancent divisées.

Voir la vidéo
France 3

Mis à jour le , publié le

La révision constitutionnelle et la déchéance de nationalité fracturent les députés du parti Les Républicains. En pleine tournée littéraire ce mardi après-midi à Bordeaux, leur président Nicolas Sarkozy appelle à voter le texte.

Il leur avait déjà dit le matin même en réunion de groupe à l'Assemblée. Mais parmi les députés de l'opposition, l'avis du chef est loin de faire l'unanimité. Éric Woerth va voter pour, NKM et Bernard Debré sont contre.

La primaire dans les têtes

Pour ne rien arranger à ce trouble dans l'hémicycle, la bataille de la primaire s'invite dans le débat avec ces mots de François Fillon sur sa page Facebook : "J'ai conclu en mon âme et conscience que la révision constitutionnelle n'était ni nécessaire ni utile". Manuel Valls, quant à lui, attend avec impatience le vote solennel de cette réforme mercredi après-midi. Il sera alors temps, de tous côtés, de reconnaître les siens.

Le JT
Les autres sujets du JT