VIDEO. Cumul des mandats : Christian Estrosi abandonne son mandat de député

L'élu des Républicains a indiqué, vendredi, qu'il remettrait prochainement sa démission au président de l'Assemblée nationale.

(EUROPE 1)
EUROPE 1
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"La parole donnée doit toujours se transformer en parole tenue." Le député des Républicains Christian Estrosi a indiqué, vendredi 25 mars, sur Europe 1, qu'il abandonnerait son fauteuil à l'Assemblée nationale, le 30 mars. Il avait fait cette promesse avant son élection à la présidence du conseil régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur. Un tel cumul sera, dès 2017, interdit par la loi.

L'élu précise avoir retardé cette annonce en raison de recours en justice contre son élection. La décision des juges se faisant toujours attendre, il a décidé de prendre les devants. "Je n'attendrai pas que le Conseil d'Etat ait tranché et je remettrai, mercredi prochain, au président de l'Assemblée nationale, ma démission de mes fonctions de député", a-t-il dit.

Plus député mais toujours maire

Député depuis 1988, Christian Estrosi sera remplacé à l'issue d'une élection législative partielle dont la date reste à déterminer. Le maire de Nice (Alpes-Maritimes) n'a pas précisé s'il comptait toujours abandonner son mandat d'édile.

Le président de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Christian Estrosi, s'exprime lors d'un hommage à l'otage français Hervé Gourdel, le 30 janvier 2016, à Nice (Alpes-Maritimes).
Le président de Provence-Alpes-Côte d'Azur, Christian Estrosi, s'exprime lors d'un hommage à l'otage français Hervé Gourdel, le 30 janvier 2016, à Nice (Alpes-Maritimes). (CITIZENSIDE / ERICK GARIN / AFP)