Cumul des mandats : Noël Mamère ne respectera pas sa promesse

Le député-maire écologiste avait promis d'anticiper la loi sur le cumul des mandats. Un engagement qu'il ne tiendra finalement pas.

Le député-maire de Bègles (Gironde), le 15 janvier 2014, à l'Assemblée nationale.
Le député-maire de Bègles (Gironde), le 15 janvier 2014, à l'Assemblée nationale. (MAXPPP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Il avait promis qu'il montrerait l'exemple ; il ne respectera finalement pas son engagement. En dépit de sa réélection à la mairie de Bègles (Gironde), et contrairement à ce qu'il avait annoncé en juin 2013, le député écologiste Noël Mamère ne cédera pas tout de suite son mandat parlementaire.

Voulant anticiper la limitation du cumul des mandats, dont l'entrée en application n'est prévue par loi qu'en 2017, Noël Mamère avait assuré qu'il quitterait l'Assemblée nationale "quoi qu'il arrive" en juin 2014, après les élections municipales. Il a depuis changé d'avis. 

"Cela m'apprendra à parler trop vite !"

"Je ne me vois pas très bien remettre en cause le groupe écologiste en renonçant à mon mandat de député. Car renoncer à ce mandat en ce moment, même dans ma circonscription qui est plutôt à gauche, c'est permettre à la droite de gagner un siège. Je ne peux pas me permettre ça, se justifie Noël Mamère sur Radio classique, lundi 14 avril. Cela m'apprendra à parler trop vite !"