Cumul des mandats : la maire de Calais, Natacha Bouchart, démissionne du Sénat et se fait embaucher par son suppléant

Récemment élue vice-présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, Natacha Bouchart tombait sous le coup de la loi sur le non-cumul des mandats.

Natacha Bouchart, le 24 janvier 2016 à Calais (Pas-de-Calais)
Natacha Bouchart, le 24 janvier 2016 à Calais (Pas-de-Calais) (CITIZENSIDE / MANNONE CADORET / AFP)

Mis à jour le , publié le

Natach Bouchart, la maire de Calais (Pas-de-Calais), a démissionné de son mandat de sénatrice. Vice-présidente de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie, l'élue des Républicains tombait sous le coup de la loi sur le non-cumul des mandats. Elle a donc été remplacée au Palais du Luxembourg par son ancien suppléant Jean-François Rapin. 

Surprise : elle apparaît désormais sur le site du Sénat comme la collaboratrice parlementaire de Jean-François Rapin. Le sénateur a confirmé l'information révélée par Le Figaro : s'il admet que Natacha Bouchart est rémunérée, il refuse toutefois de révéler son salaire. "Jean-François Rapin jure que cette embauche est provisoire mais, là aussi, sans préciser jusqu'à quand", écrit le journal.

"Ce n'est pas un secret"

De son côté, Natacha Bouchard a reconnu être employé par son ex-suppléant sur le plateau de Public Sénat"Oui. Ce n'est pas un secret. J'ai démissionné le 11 janvier. Jean-François Rapin a échangé avec moi. Les situations ne sont pas simples et il cherchait quelqu'un pour transmettre les dossiers. Effectivement, je suis son assistante depuis le 14 ou le 15 janvier dernier", affirme-t-elle.

Pour expliquer sa démission, elle avait pourtant expliqué vouloir se "consacrer entièrement" à sa ville et à la vice-présidence de la région Nord-Pas-de-Calais-Picardie. "Je quitte mon mandat avec peine, mais j'ai un nouveau défi à la région", avait-elle affirmé lors d'une conférence de presse en décembre dernier.