Comptes de campagne de Nicolas Sarkozy en 2012 : quatre personnes mises en examen concernant de nouvelles dépenses

Parmi elles, le trésorier de la campagne et député Les Républicains, Philippe Briand, et le directeur de campagne, Guillaume Lambert.

Nicolas Sarkozy lors d'un meeting de campagne à Toulouse (Haute-Garonne), le 29 avril 2012.
Nicolas Sarkozy lors d'un meeting de campagne à Toulouse (Haute-Garonne), le 29 avril 2012. (PHILIPPE WOJAZER / AFP)
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Quatre acteurs de la campagne présidentielle de Nicolas Sarkozy en 2012 ont été mis en examen en janvier pour de nouvelles dépenses suspectes, au-delà des fausses factures de Bygmalion. Des sources proches de l'enquête et judiciaires l'ont indiqué lundi 18 janvier à l'AFP. 

Transport en train vers des meetings, tracts de campagne et T-shirts, aménagement du QG de campagne, sondages et location de salles : les juges ont trouvé trace de nombreuses dépenses réglées par l'UMP (devenue Les Républicains) et dont ils soupçonnent qu'elles n'ont pas été intégrées au compte de campagne de Nicolas Sarkozy.

Le trésorier de la campagne parmi les mis en examen

Les personnes mises en examen sont le trésorier de la campagne et député Les Républicains, Philippe Briand, le directeur de campagne, Guillaume Lambert, un expert-comptable de la campagne et l'un des avocats de l'UMP, Philippe Blanchetier.

Les quatre protagonistes étaient déjà mis en examen, parmi treize personnes, pour abus de confiance, escroquerie et complicité de financement illégal de campagne, pour avoir eu un rôle, qu'ils contestent, dans le système de fausses factures de la société de communication Bygmalion.