VIDEO. "Je ne vois pas ce qui empêche un ministre d'exprimer ses convictions", déclarait Taubira quelques jours avant sa démission

La ministre de la Justice a démissionné mercredi 27 janvier. France 2 dresse son portrait.

Voir la vidéo
HELENE HUG / FRANCE 2
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

Des déclarations prémonitoires. Christiane Taubira, qui a quitté le gouvernement mercredi 27 janvier, avait accordé quelques jours plus tôt un entretien à France 2. Elle y justifiait sa décision de prendre publiquement position contre le projet du gouvernement sur la déchéance de nationalité

"Vous verrez bien !"

"Quand on participe à un gouvernement, on est une personnalité politique, avec une vision de la société, des convictions et un sens des valeurs, expliquait la ministre de la Justice. Dans ces conditions, je ne vois pas ce qui empêche un ministre d'exprimer ses convictions".

 

La démission de la garde des Sceaux a été actée dès samedi, avant même le départ de François Hollande pour une visite officielle en Inde. Au moment de recevoir les caméras de France 2, son départ n'était donc pas acté. Mais la ministre avait sans doute déjà décidé de claquer la porte. Interrogée sur ce qu'elle ferait pendant que le Premier ministre, Manuel Valls, présenterait le projet de révision constitutionnelle devant le Parlement, Christiane Taubira a lâché un mystérieux : "vous verrez bien".

Le JT
Les autres sujets du JT
L'ex-ministre de la Justice, Christiane Taubira, le 22 janvier 2016.
L'ex-ministre de la Justice, Christiane Taubira, le 22 janvier 2016. (FRANCE 2)