VIDEO. Christiane Taubira : "Madame Le Pen fait de la démagogie en permanence"

Invitée des "4 vérités" sur France 2, la ministre de la Justice a répondu aux attaques de Marine Le Pen, qui l'accuse de mener une persécution judiciaire à son encontre.

Voir la vidéo
FRANCE 2
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

"Je ne relève pas des maux dont souffre Madame Le Pen. Je n'ai pas les compétences qui conviennent." Invitée des "4 Vérités" sur France 2 mercredi 21 octobre, la ministre de la Justice, Christiane Taubira, a répondu à Marine Le Pen, qui l'accuse de mener une "persécution judiciaire" à son encontre et a remis en cause l'indépendance de la justice.

Une accusation que Christiane Taubira a immédiatement balayée : "Madame Le Pen ne m'intéresse pas en tant que telle (...). Elle fait de la démagogie en permanence. Remarquez, elle est totalement dans sa ligne."

Prière de rue et Occupation

Mardi, la présidente du Front national a comparu devant la justice à Lyon pour "incitation à la haine raciale". En 2010, alors qu'elle était en campagne pour succéder à son père à la tête du parti, elle avait tenu une réunion publique à Lyon. Face à 250 personnes, elle avait évoqué les prières de rue pratiquées par certains musulmans et les avait comparées à la période de l'Occupation, rappelle Libération.

A son arrivée au tribunal le 20 octobre, elle a déclaré : "J'ai entendu Manuel Valls dire que la justice était indépendante, mais il a oublié de dire que le parquet, lui, ne l'est pas et qu'il obéit directement aux ordres de Christiane Taubira (...), qui a décidé de mener à notre encontre une véritable persécution judiciaire, probablement parce qu'elle n'arrive pas à démontrer les bienfaits de sa politique." Le parquet a demandé sa relaxe.

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, quitte le palais de l'Elysée à Paris, le 30 septembre 2015.
La ministre de la Justice, Christiane Taubira, quitte le palais de l'Elysée à Paris, le 30 septembre 2015. (YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM / AFP)