EN IMAGES. Entre poésie et franc-parler, Christiane Taubira en dix citations

Connue pour sa liberté de ton, l'ancienne garde des Sceaux s'est souvent fendue de répliques tranchantes lors de son passage au ministère de la Justice. Florilège.

Mis à jour le , publié le

Pasionaria lyrique du mariage pour tous et caution de gauche du gouvernement, Christiane Taubira a annoncé dans la matinée, mercredi 27 janvier, sa démission de son poste de ministre de la Justice. Quelques heures plus tard, l'ex-garde des Sceaux a passé la main, place Vendôme, à son successeur Jean-Jacques Urvoas. 

Durant ses quatre années passées à la Justice, la ministre n'a pas gardé sa langue dans sa poche. Pour défendre avec passion la loi sur le mariage homosexuel, répondre aux attaques parfois violentes de l'opposition et du Front national, mais aussi pour tacler sévèrement son propre gouvernement qui ne menait pas une politique assez à gauche selon elle, ses sorties ont fait mouche dans la presse. Retour sur ces quatre ans d'exercice du pouvoir. 

1|10
C'est par ce tweet que Christiane Taubira a commenté sa démission du gouvernement, mercredi 27 janvier 2016. MARTIN BUREAU / AFP
2|10
"Même mes enfants n'ont pas à savoir quand je souffre", a ajouté la ministre au micro de RTL, le 11 mars 2015. Elle revenait sur les nombreuses attaques dont elle a été victime. THOMAS SAMSON / AFP
3|10
Après les attentats de janvier 2015, sa politique pour lutter contre la radicalisation dans les prisons est sous le feu des critiques. Sûre de l'efficacité de son action, la ministre se défend, le 13 mars 2016, interrogée par Metronews. WITT/SIPA
4|10
Le 13 mars 2013, la garde des Sceaux est sur la défensive, accusée de connaître le contenu des interceptions téléphoniques menées contre Nicolas Sarkozy. 
5|10
En mars 2015, elle répond aux attaques de Gérald Darmanin (Les Républicains) qui la qualifiait de "tract ambulant pour le Front national". YANN KORBI / CITIZENSIDE.COM / AFP
6|10
Questionnée sur la montée du Front national, la ministre tacle sévèrement son propre gouvernement, le 1er avril 2015. JEROME MARS / SIPA
7|10
C'est le message qu'a publié la garde des Sceaux sur Twitter le 20 juillet 2014. KENZO TRIBOUILLARD / AFP
8|10
Le 3 septembre 2015, Christiane Taubira a rendu hommage sur Twitter par un poème à Aylan, enfant syrien retrouvé mort sur la plage de Bodrum (Turquie). CHARLY TRIBALLEAU / REUTERS
9|10
Dans un interview accordée au magazine Elle, qui l'a élu femme de l'année 2013, Christiane Taubira revient sur les attaques dont elle fait l'objet en provenance de la droite et de l'extrême droite.  THOMAS PADILLA / AFP
10|10
Lors de son départ, mercredi 27 janvier, l'ex-ministre a fait référence à son opposition au projet gouvernemental de déchéance de la nationalité pour les binationaux auteurs d'actes de terrorisme. JEAN-PIERRE MULLER / AFP