Christiane Taubira démissionne du gouvernement, Jean-Jacques Urvoas la remplace au ministère de la Justice

François Hollande a nommé Jean-Jeacques Urvoas au poste de garde des Sceaux.

Christiane Taubira et Jean-Jacques Urvoas à l'Assemblée nationale, le 18 octobre 2012.
Christiane Taubira et Jean-Jacques Urvoas à l'Assemblée nationale, le 18 octobre 2012. (MAXPPP)
avatar
France Télévisions

Mis à jour le
publié le

La ministre de la Justice, Christiane Taubira, a remis sa démission au président de la République, mercredi 27 janvier. "Ils ont convenu de la nécessité de mettre fin à ses fonctions au moment où le débat sur la révision constitutionnelle s’ouvre à l’Assemblée nationale", précise l'Elysée dans un communiqué. François Hollande a nommé Jean-Jeacques Urvoas au poste de garde des Sceaux.

"Parfois résister, c'est partir"

"Le président de la République a exprimé à Christiane Taubira, sa reconnaissance pour son action, poursuit l'Elysée. Elle aura mené avec conviction, détermination et talent la réforme de la Justice et joué un rôle majeur dans l’adoption du mariage pour tous."

La garde des Sceaux a réagi sur Twitter, peu après l'annonce de sa démission par l'Elysée. "Parfois résister c'est rester, parfois résister c'est partir. Par fidélité à soi, à nous", explique-t-elle.

De nombreuses réactions politiques

Plusieurs personnalités politiques ont réagi à la démission de la ministre de la Justice. A gauche, le frondeur Laurent Baumel a rendu "hommage à Christine Taubira, qui choisit la fidélité à ses convictions plutôt qu'à des hommes". La députée Karine Berger a, elle, salué "une garde des Sceaux qui a marqué du sceau de l'intelligence et des valeurs ces trois années et demi d'action."

Le député (Les Républicains) Eric Ciotti a en revanche estimé sur Twitter que "la démission de Christiane Taubira constitue un nouveau camouflet pour l'autorité du Président, qui aurait dû sanctionner plus tôt ses positions".