Le candidat à la présidentielle Jacques Cheminade, le 29 mars 2012 à Montpellier (Hérault).
Le candidat à la présidentielle Jacques Cheminade, le 29 mars 2012 à Montpellier (Hérault). (FRED DUFOUR / AFP)

Provoc' ou réelle conviction ? Jacques Cheminade, candidat à l'élection présidentielle, a de nouveau établi dimanche 1er avril un parallèle entre Barack Obama et les premières mesures prises par les nazis, lors de l'émisssion "Dimanche+", sur Canal+. Interrogé sur les attaques contre Barack Obama de l'Américain Lyndon LaRouche, dont il s'inspire, il a comparé la politique de santé du président américain aux premières mesures qu'avaient prises les nazis. Selon lui, elle exclut des soins les malades chroniques ou en phase terminale.

"Obama fait une politique qui était celle qu'a condamnée le représentant des médecins américains au procès de Nuremberg, qui avait dit que lorsqu'on met un chiffre à la vie humaine, on va vers des maux monstrueux dans la vie politique, a-t-il dit. Je suis très critique de l'administration Obama, et encore plus des candidats républicains, car on a quelque chose qui est de l'ordre du saccage social, de l'autodestruction aux Etats-Unis et il faut arrêter ça."

Jacques Cheminade s'est par ailleurs prononcé, au cours de cette interview, pour un "pont terrestre euro-asiatique", une "métapohore désignant l'Eurasie, de l'Atlantique à la mer de Chine, qui est un développement mutuel dans lequel la Russie et la Chine en particulier avec l'Europe établissent un système de développement qui est capable de développer également les pays du Sud".