Cambadélis lancera son "alliance populaire" le 14 avril

Lancé avec deux mois de retard et sans les principaux partenaires de gauche ce nouveau mouvement aura du mal à permettre au PS de se "dépasser".

(Jean-Christophe Cambadélis au siège du PS © JEROME MARS/JDD/SIPA)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Jean-Christophe Cambadélis va réunir une centaine de personnalités dans un café le 14 avril prochain pour lancer ce nouveau mouvement. Le premier secrétaire du PS a annoncé la création de cette "grande alliance populaire" au lendemain de l’échec des régionales. L’objectif? Arriver à "dépasser" le PS et à réunir toutes les forces de gauche en vue de la présidentielle de 2017. Le problème c’est que l’idée ne séduit pas grand monde. Le débat sur la déchéance de nationalité a déchiré la gauche et la loi Travail n’a rien arrangé. Du coup, le PCF n’est pas intéressé, EELV non plus, le parti de gauche a déjà son candidat à la présidentielle, le MRC aussi et même Robert Hue et son Mouvement des Progressistes ont dit niet. Résultat, il ne reste que les radicaux de gauche, les écologistes de l’UDE et de Génération Ecologiste. Jean-Christophe Cambadélis compte donc  séduire au-delà des partis, les syndicalistes et les associatifs. D’ailleurs, la plupart des personnalités invitées le 14 avril ne sont pas encartées.