Cambadélis envisage une participation de Hollande à une primaire hivernale

François Hollande participera-t-il à la primaire de la gauche? Il n'a pas encore décidé mais le premier secrétaire du PS Jean-Christophe Cambadélis l'envisage dans une interview publiée dans le Journal du Dimanche. Un scrutin qui pourrait avoir lieu l'hiver prochain afin de déterminer un candidat unique pour la présidentielle 2017.

(Jean-Christophe Cambadélis dans son bureau du siège du PS © JEROME MARS/JDD/SIPA)
Radio France

Mis à jour le
publié le

 Une primaire assez tardive, en décembre ou janvier, laisserait à François Hollande un peu de temps pour se décider. Voir si oui ou non, le chômage va reculer en 2016. Le président de la République l'a redit, sa candidature dépendra du chômage. Dans cette interview au Journal du Dimanche, Jean-Christophe Cambadélis lui offre donc une marge de manœuvre. Le premier secrétaire du PS renvoie ensuite la balle dans le camp de la gauche de la gauche. Il souhaite une primaire de  toute la gauche pour éviter de laisser le champ libre à Marine Le Pen. Et surtout, il faut que tout le monde s'engage à soutenir le vainqueur.  

Sauf qu'une primaire sans François Hollande, c'est un petit peu ce qu'espèrent les écologistes de Cécile Duflot, les communistes de Pierre Laurent. Ou encore Jean Luc Mélenchon, déjà déclaré pour la présidentielle.

Pour Cambadélis, Hollande reste "le candidat le plus crédible"

Même si François Hollande est choisi par les militants à l'issue de la campagne de cette primaire, "sans participer à tous les débats, il n'a pas de problème de notoriété", le travail restera tout de même colossal.  Le chef de l'Etat est quand même au plus bas dans les sondages. Moins de deux Français sur 10 sont contents de lui, un record sous la Ve République. Et pourtant, Jean-Christophe Cambadélis le soutient dans le JDD : "En temps de crise, dit-il, le candidat le plus crédible, ce serait le président de la République".

A LIRE AUSSI ►►► Une primaire à gauche "peu probable" disait Jean-Christophe Cambadélis le 11 janvier