Benoît Hamon lancera son propre mouvement transpartisan le 1er juillet

Invité de France Inter, Benoît Hamon a annoncé qu'il lancera "le 1er juillet un mouvement pour reconstruire une gauche inventive, qui dépassera les étiquettes politiques".

Benoît Hamon le 10 mai sur France Inter.
Benoît Hamon le 10 mai sur France Inter. (Radio France)
avatar
franceinfoRadio France

Mis à jour le
publié le

Benoît Hamon, candidat socialiste à l'élection présidentielle, a annoncé mercredi 10 mai, sur France Inter, vouloir lancer, le 1er juillet 2017, son propre mouvement, transpartisan. "Le 1er juillet, je lancerai un mouvement, large, qui s'adressera aux hommes et aux femmes de gauche, citoyens, a-t-il déclaré, pour être en situation de se retrouver, de penser les suites que nous pouvons donner à ce travail que nous avons commencé lors de la campagne présidentielle, un travail sur ces idées nouvelles". Ce mouvement n'a pas encore de nom, a-t-il précisé.

Benoît Hamon a dit vouloir fonder "un mouvement transpartisan (…) qui se nourrira du travail des intellectuels, de cette innovation citoyenne et démocratique que [nous] avons mis en œuvre lors de la campagne présidentielle." "J'inviterai des hommes et des femmes qui appartiennent aux partis politiques ou n'y appartiennent pas. Je les inviterai à continuer ce travail indispensable pour reconstruire la gauche".

"Envie de travailler ensemble"

"Aujourd'hui, on peut appartenir au Parti communiste, aux écologistes, se reconnaître dans différentes candidatures et avoir envie de travailler ensemble", a ajouté l'ex-candidat à la présidentielle, qui a assuré vouloir accueillir également des membres d'En marche ! ou de la France insoumise.

Le député socialiste a expliqué qu'il soutiendrait les candidats de sa "famille politique" aux élections législatives "à condition qu'ils ne soient pas des candidats qui s'inscrivent dans la majorité présidentielle, dont je pense qu'elle n'a aujourd'hui guère de chance de répondre à ce qu'est la tâche historique de la gauche, qui est de permettre aux hommes et femmes de vivre mieux, de s'épanouir et de s'émanciper."

Voir la vidéo